Perrin dans la tourmente

  • A
  • A
Perrin dans la tourmente
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'avenir de l'entraîneur à la tête des Verts reste incertain alors que la direction du club a programmé une réunion de crise, mercredi.

Face aux mauvais résultats de son équipe, l'entraîneur des Verts n'est pas assuré de conserver son poste. La direction du club a programmé une réunion de crise, mercredi.Dix-septièmes de Ligue 1, à seulement trois points devant le premier relégable, avec un match de plus. La situation actuelle des Verts en championnat ne parle pas en faveur d'Alain Perrin. Si les défaites, dix au total, se sont jusque là accumulées sans faire chuter l'entraîneur forézien, les deux lourds revers récemment subis par Saint-Etienne à Lille (0-4) et Paris (0-3), auront peut-être raison de l'ancien technicien lyonnais avant la réception de Marseille, samedi, à l'occasion de la 18e journée de Ligue 1.Si elle lui avait renouvelé sa confiance vendredi dernier, au lendemain de la défaite sur la pelouse du Losc, la direction du club stéphanois semble à présent moins encline à la complaisance. Cette dernière a annoncé la tenue d'une réunion de crise, mercredi. L'avenir d'Alain Perrin à la tête des Verts est-il menacé ? L'entraîneur forézien, conscient de sa situation précaire, ne semblait toutefois pas s'en formaliser. "Je fais mon travail. Je ne vais pas m'inquiéter. Je sais que ce poste là est soumis à des aléas. Ce n'est pas mon problème. Il faut le poser aux intéressés. A ceux qui doivent agir. Moi je gère mes problèmes, je cherche à trouver des solutions sur ce qui est de mon domaine", déclarait-il sur football.fr après la gifle reçue au Parc des Princes.Une fin de cycle prématurée ?Bernard Caïazzo, co-président de l'ASSE, reconnaissait volontiers les difficultés de son entraîneur. "A cause des blessures ou de faits de jeu défavorables, Alain ne parvient pas à aligner la même équipe deux fois d'affilée. C'est frustrant. Nous sommes également conscients de la nervosité actuelle des joueurs et du manque de confiance", admettait-t-il récemment sur le site internet du club. Des résultats décevants, un état d'esprit défaillant, les Verts accumulent les maux. Reste que si le départ de Perrin est envisagé, le club devra débourser 1 980 000 euros, selon les informations de L'Equipe, plus les indemnités de ses adjoints, le technicien, arrivé à Saint-Etienne en novembre 2008, ayant prolongé son contrat jusqu'en 2011 en juin dernier. L'aventure Perrin qui devait inscrire "un nouveau cycle dans la durée", d'après Vincent Tong-Cuong, le directeur général de l'ASSE, pourrait ainsi s'achever plus tôt que prévu. Le nom de Luis Fernandez circule parmi les possibles candidats à sa succession...