Perquisition à l'OM

  • A
  • A
Perquisition à l'OM
Partagez sur :

FOOTBALL - Une perquisition a été opérée, lundi, au siège de l'OM dans le cadre d'une enquête sur le transfert de Ribéry à Galatasaray en 2005.

Le siège de l'Olympique de Marseille a fait l'objet d'une perquisition, lundi, de la part de la division économique et financière de la police judiciaire de Marseille dans le cadre d'une enquête sur le transfert de Franck Ribéry vers Galatasaray en 2005.Alors que Didier Deschamps et son groupe débutaient l'introspection censée permettre de trouver les réponses aux nombreuses questions soulevées par leur série de trois revers de rang, qui a sanctionné leur dernière semaine, à quelques mètres de là, une perquisition a eu lieu lundi, au siège de l'Olympique de Marseille dans le cadre d'une enquête sur le transfert de l'international français Franck Ribéry entre le club turc de Galatasaray et l'OM en 2005, a-t-on appris mardi de source policière. La brigade financière de la police judiciaire de Marseille s'est rendue lundi à la Commanderie, le centre administratif et sportif de l'OM, et a saisi des documents administratifs et comptables concernant le transfert de Franck Ribéry. Bruno Heiderscheid, l'agent luxembourgeois du joueur à l'époque, a déposé plainte en 2008 pour "faux et usage de faux et escroquerie au jugement" contre Franck Ribéry, l'OM et ses dirigeants, dont l'ancien président Pape Diouf. Le parquet de Marseille avait ouvert une enquête préliminaire. Les enquêteurs tentent de préciser la nature des mouvements de fonds entre les deux clubs.En avril 2008, le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait condamné Bruno Heiderscheid à rembourser 600 000 euros à Ribéry, qui avait changé d'agent avant son transfert au club allemand du Bayern de Munich en 2007. Heiderscheid conteste cette décision, confirmée par le tribunal fédéral suisse, affirmant que ses adversaires ont produit des faux devant le TAS.