Pellegrini sous le feu des critiques

  • A
  • A
Pellegrini sous le feu des critiques
Partagez sur :

FOOTBALL - Manuel Pellegrini est la cible des critiques des médias espagnols après la lourde défaite du Real Madrid en Coupe du Roi.

Après la retentissante défaite concédée par le Real Madrid face à Alcorcon (4-0), club de troisième division, en Coupe du roi, mardi, Manuel Pellegrini doit faire face à une pluie de critiques acerbes de la part de certains médias espagnols."Va-t-en maintenant!" La Une du quotidien sportif Marca ne laisse aucune place au doute. Le journal espagnol, pro-madrilène, tire en effet à boulets rouges sur Manuel Pellegrini, l'ancien coach de Villarreal, débarqué à Madrid durant l'intersaison pour mener les nouveaux galactiques aux succès. Mais si les premiers exploits des recrues estivales, Cristiano Ronaldo et Kaka en tête, ont permis d'assurer l'essentiel lors des premiers matches de la saison, à savoir la victoire à défaut du beau jeu, les derniers résultats enregistrés par la Maison blanche ont fait oublier à la presse espagnole les difficultés éprouvées par Karim Benzema depuis la fin de l'été.Car depuis la correction reçue, ce mardi, face à Alcorcon, Pellegrini est bien désigné comme l'unique responsable de ce fiasco. Le Chilien a ainsi eu beau reconnaître, en partie, ses fautes à l'issue de la rencontre, il en aurait fallu plus pour que la presse espagnole, réputée comme l'une des plus dures du monde, fasse preuve de mansuétude à son égard.Prochain test pour Pellegrini face à Getafe en championnatParlant d'"une des pages sportives les plus embarrassantes de l'histoire du club ", Marca relève notamment que "le Chilien est resté sans solution depuis le début de la saison et le jeu du Real ne reflète guère l'énorme investissement effectué cet été, le plus important de l'histoire du football.". Dédouanant Florentino Perez "qui a donné à Pellegrini les moyens de réussir", le quotidien madrilène ajoute, dans son éditorial, que l'"équipe apparaît dans un état permanent de reconstruction.". Et cela risque bien de continuer si la situation sportive ne s'améliore pas très vite. Car As explique, lui, dans ses colonnes qu'en cas de mauvais résultat, face à Getafe ce week-end en championnat, ou à Milan, mardi prochain en Ligue des Champions, Pellegrini, qui n'envisage pas de démissionner, pourrait être alors remplacé par le directeur sportif du club Jorge Valdano.