Pedrosa s'accroche

  • A
  • A
Pedrosa s'accroche
@ Reuters
Partagez sur :

MOTO GP - Dani Pedrosa a remporté le Grand Prix de Saint-Marin devant Jorge Lorenzo.

MOTO GP - Dani Pedrosa a remporté le Grand Prix de Saint-Marin devant Jorge Lorenzo. Sa victoire est naturellement passée au deuxième plan. Dimanche à Saint-Marin, le succès de Dani Pedrosa en MotoGP a été éclipsé par le drame du week-end intervenu un peu plus tôt sur le circuit de Misano lors de la course des Moto2 et l'accident qui a coûté la vie au Japonais Shoya Tomizawa. "Je viens de l'apprendre. Quand des choses comme cela arrivent, plus rien d'autre n'a d'importance. C'était un mec super et c'était un accident horrible", réagira Valentino Rossi devant les caméras de la TV italienne Mediaset. Quelques minutes avant de prendre connaissance de la tragédie, Il Dottore pouvait avoir le sourire, heureux d'avoir conservé la troisième place devant les nombreux tifosi venus l'encourager. Le pilote italien n'était plus monté sur le podium depuis le Grand Prix des Etats-Unis fin juillet, déjà troisième. Quelques jours après l'annonce officielle de son transfert chez Ducati en 2011, certains pouvaient douter de sa motivation pour terminer correctement la saison avec Fiat-Yamaha. Les voilà un peu plus rassurés. Lorenzo engrange Son coéquipier Jorge Lorenzo est au contraire un habitué des places d'honneur cette saison puisqu'il affiche des statistiques à rendre jaloux une grande partie du paddock. L'Espagnol a toujours terminé ses courses en grimpant à chaque fois sur le podium pour un total de 7 succès sur 12 Grands Prix. Deuxième ce dimanche, Lorenzo possède 63 points d'avance sur Dani Pedrosa, la dernière personne qui peut mathématiquement lui empêcher de coiffer la couronne en fin d'année. Le pilote Honda sait que la mission est quasiment inaccessible face à un adversaire d'une redoutable régularité mais l'Espagnol se doit de croire tant que possible au titre mondial. A St-Marin, Pedrosa a en tout cas réussi à s'imposer pour la deuxième fois consécutive en MotoGP, ce qui ne lui était jamais arrivé, comme le fait d'engranger quatre succès dans une saison. Et si c'était la saison des exploits ? Randy De Puniet, lui, ne rêve plus depuis longtemps. Sixième sur la grille, le natif d'Andresy a perdu deux places au départ. Une huitième place que le pilote français a dû défendre avec acharnement durant quasiment toute la course pour au final craquer et se classer 13e, et avant-dernier.