Pedrosa, l'élan brisé

  • A
  • A
Pedrosa, l'élan brisé
Partagez sur :

Le suspense ne tenait qu'à un fil en MotoGP, celui-ci s'est rompu, vendredi, lors de la première séance d'essais libres du Grand Prix du Japon. Victime d'une chute en début de session, Dani Pedrosa s'est alors fracturé en trois endroits la clavicule gauche. Contraint de renoncer aux deux prochaines courses, le dernier rival de Jorge Lorenzo laisse ainsi le champ libre à son compatriote.

Le suspense ne tenait qu'à un fil en MotoGP, celui-ci s'est rompu, vendredi, lors de la première séance d'essais libres du Grand Prix du Japon. Victime d'une chute en début de session, Dani Pedrosa s'est alors fracturé en trois endroits la clavicule gauche. Contraint de renoncer aux deux prochaines courses, le dernier rival de Jorge Lorenzo laisse ainsi le champ libre à son compatriote. A croire que c'était écrit, que nul ne pourrait cette saison contrarier Jorge Lorenzo dans ses desseins. Casey Stoner victime d'un retard à l'allumage, Valentino Rossi d'une double fracture de la jambe droite et maintenant Dani Pedrosa touché à la clavicule, un à un les prétendants annoncés au titre mondial MotoGP ont baissé pavillon, découragés du reste par la folle série du Majorquin, branché sur courant alternatif entre la première et la deuxième place dix Grands Prix durant. A la veille du Grand Prix du Japon programmé ce week-end, seul Pedrosa parmi la concurrence pouvait encore se targuer de briguer le gros lot. Relégué à 56 longueurs tout de même de Lorenzo, le Catalan était parvenu depuis Indianapolis à freiner l'envolée du leader du championnat, lui reprenant 21 points sur le mythique circuit américain, à Saint-Marin et en Aragon. Un baroud d'honneur probablement vain désormais. Ce vendredi, le pilote Honda s'est brûlé les ailes en essais libres, auteur d'une chute étrange après deux tours de chauffe dans le virage n°7 du Motegi. Et le bilan, s'il n'est pas catastrophique, est relativement lourd. Lorenzo sacré ce week-end ? "Il s'est fait une fracture multiple de la clavicule gauche en chutant et aura besoin de se faire opérer pour reprendre la compétition le plus tôt possible, explique sur le site officiel du MotoGP le Docteur Michele Macchiagodena, directeur médical du championnat. Nous avons fait une radio de la cheville et tout va bien. Il a d'anciennes fractures mais pas de nouvelle, juste une petite contusion." Et ce dernier d'annoncer un probable break de quinze jours pour son patient: "Nous devons d'abord savoir quand il se fera opérer et ensuite nous pourrons savoir lorsqu'il pourra courir à nouveau. Nous devrions le revoir en Australie." Forfait pour le Japon et sans doute pour le Grand Prix de Malaisie dans huit jours, Dani Pedrosa a choisi de rentrer au bercail, à Barcelone, pour se faire opérer dans les plus brefs délais. Quand bien même il reviendrait à la compétition une semaine plus tard à Phillip Island, d'ici là la messe devrait être dite en faveur de Jorge Lorenzo. Pedrosa ne pouvant dorénavant prétendre qu'à un maximum de 75 points - Australie, Portugal et Valence conjugués - le partenaire de Valentino Rossi chez Yamaha a son premier sacre dans la catégorie reine à portée de roues. Dimanche sur le Motegi, une victoire ou une place de premier dauphin suffira à le promouvoir successeur du Docteur. A moins que Dani Pedrosa ne signe son retour à Sepang...