Pedrosa est de retour

  • A
  • A
Pedrosa est de retour
Partagez sur :

Fauché au Mans après un début de saison tonitruant, Dani Pedrosa s'est adjugé le Grand Prix MotoGP d'Allemagne, dimanche, deux semaines après avoir repris la compétition en Italie. Le Catalan s'impose devant Jorge Lorenzo et un Casey Stoner qui conserve la tête du championnat. En 125cc, Johann Zarco a bien cru décrocher sa toute première victoire mondiale.

Fauché au Mans après un début de saison tonitruant, Dani Pedrosa s'est adjugé le Grand Prix MotoGP d'Allemagne, dimanche, deux semaines après avoir repris la compétition en Italie. Le Catalan s'impose devant Jorge Lorenzo et un Casey Stoner qui conserve la tête du championnat. En 125cc, Johann Zarco a bien cru décrocher sa toute première victoire mondiale. Ce n'est pas Dani Pedrosa qui contrariera son coéquipier Casey Stoner dans la conquête du titre. Jorge Lorenzo s'en charge. Toujours est-il que la victoire allemande de l'Espagnol est belle. Deux mois après s'être fracturé la clavicule après une manoeuvre limite de Marco Simoncelli au Mans, le Catalan a retrouvé le goût du succès dimanche. Inespéré après les doutes nés de sa reprise au Mugello il y a deux semaines. De la première ligne entre Casey Stoner et Jorge Lorenzo sur la grille de départ du Sachenring, Pedrosa s'est illustré d'entrée, grillant la politesse au poleman australien avant d'attendre son heure tandis qu'Andrea Dovizioso et les deux pilotes suscités prenaient tour à tour le dessus. Au 16e tour, il parvenait à accrocher la roue de Lorenzo pour déposer Stoner puis portait l'estocade six boucles plus tard, lancé à pleine vitesse vers son deuxième triomphe de la saison. Vainqueur au Portugal le 1er avril dernier, Dani Pedrosa signe là son retour aux affaires, revenant à quatre petites longueurs de la quatrième place d'un Valentino Rossi parti 16e ce dimanche pour arriver neuvième - l'un des pires résultats de sa carrière en MotoGP. Loin devant, le duel pour le titre bat son plein entre Stoner et Lorenzo. Lauréat du Grand Prix d'Italie quinze jours plus tôt, le champion du monde sortant a encore grappillé quatre unités de plus que son rival aujourd'hui, gravissant une marche de plus que l'Australien sur le podium. A huit Grands Prix du verdict, les deux hommes n'ont plus que 15 points entre leurs positions. En 125cc, Johann Zarco, lui, accuse encore 32 longueurs de retard sur le leader de sa catégorie, Nicolas Terol. Anecdotique si l'on considère le scénario de sa course ce dimanche. Parvenu à sauter Hector Faubel sous le drapeau à damiers, le Cannois a bien cru décrocher la première victoire de sa carrière en championnat du monde à cette occasion. Illusion cruelle. Flashé dans le même temps que l'Espagnol, au millième près, le pilote Derbi a en fait été classé deuxième, battu au bilan des meilleurs temps en course. Gageons que le vent finira par tourner en faveur du Français, prétendant légitime à la succession des Arnaud Vincent et Mike Di Meglio.