Pearson et le programme maudit

  • A
  • A
Pearson et le programme maudit
@ REUTERS
Partagez sur :

ATHLE - La hurdleuse australienne a vaincu ses adversaires et la malédiction du programme maudit.

Mais pourquoi diable Sally Pearson célèbre-t-elle sa victoire en finale du 100 m haies, samedi, aux Mondiaux de Daegu, avec le programme du jour, sur laquelle elle apparaît en couverture ? Excès d'égocentrisme ? Culte de la personnalité ? Désir de garder un souvenir ? Pas vraiment. La hurdleuse australienne tenait à montrer, preuve à la main, qu'elle avait vaincu la malédiction du programme.

En effet, si l'on excepte la marcheuse Olga Kaniskina, tous les athlètes qui avaient eu jusqu'ici l'honneur de la couverture ont été atteints par la guigne le jour J : Steven Hooker (perche), Usain Bolt (100 m), Dayron Robles (110 m haies), Elena Isinbaeva (perche), Yargelis Savigne (triple saut) et le duo Carmelita Jeter-Allyson Felix (200 m) ont tous manqué l'or. Comme le souligne L'Equipe dans son édition de samedi, ces athlètes ont parfois échoué dans des circonstances extrêmes, à l'instar de Bolt, auteur d'un faux départ sur la ligne droite.

Sixième chrono de l'histoire

Sa ligne droite pavée de haies, Sally Pearson, elle, ne l'a pas manquée. Mieux, elle l'a survolée dans un chrono ahurissant de 12"28, sixième chrono de l'histoire, cinq centièmes devant le meilleur temps de l'Américaine Gail Devers (12"33) et à six centièmes seulement du record du monde de la Bulgare Yordanka Donkova (12"21), établi en août 1988, avant la chute du mur de Berlin...

On n'était plus allé aussi vite depuis près de 20 ans, avec les 12"28 de Ludmila Engquist en 1992. "Oui, je connaissais l'histoire liée à ce programme", a convenu Pearson au micro de France 2. "Mais j'ai travaillé trop dur pour que quelque chose puisse me gêner." Vainqueur avec éclat de la finale, Pearson pouvait parader avec le programme, tombé à point des tribunes...

Sally Pearson survole la finale du 100 m haies :