Payet, un feu de paille ?

  • A
  • A
Payet, un feu de paille ?
Partagez sur :

Sur un nuage en début de saison, Dimitri Payet n'est plus aussi décisif depuis quelques matches. A l'image d'une équipe de Saint-Etienne, en visite à Nancy ce week-end lors de la 15e journée, qui ne s'est plus imposée en Ligue 1 depuis sa victoire à Lyon lors du derby, fin septembre. L'international tricolore peut-il rebondir ?

Sur un nuage en début de saison, Dimitri Payet n'est plus aussi décisif depuis quelques matches. A l'image d'une équipe de Saint-Etienne, en visite à Nancy ce week-end lors de la 15e journée, qui ne s'est plus imposée en Ligue 1 depuis sa victoire à Lyon lors du derby, fin septembre. L'international tricolore peut-il rebondir ? Révélation du début de saison, Dimitri Payet est-il déjà à court d'arguments ? Ses récentes performances avec Saint-Etienne sont en tout cas nettement moins convaincantes que celles qui lui ont permis d'être convoqué par Laurent Blanc en équipe de France, au mois de septembre. Meilleur buteur de l'ASSE avec huit réalisations lors des neuf premières journées, l'ailier des Verts n'a plus trouvé la faille dans le jeu depuis le match face à l'OL (1-0). Son dernier but, il l'a inscrit sur penalty contre Nice, avec une défaite des Verts à la clé (1-2). Depuis, Dimitri Payet n'est plus aussi décisif. Son penalty manqué contre Caen (1-1), lors de la 10e journée de Ligue 1, en témoigne même si son compatriote Blaise Matuidi l'avait défendu après coup: "Dimitri a encore fait un gros match. Il est à l'origine du but égalisateur. Manquer un penalty peut arriver à tout le monde. Il nous fait gagner tellement de matches qu'on ne peut pas lui en vouloir." En réalité, sa baisse de régime était, à l'image de celle des Stéphanois qui n'ont pas gagné en championnat depuis le derby rhodanien, assez prévisible. Galtier: "Les qualités techniques, la vision du jeu, il les a" Surexposé après ce bon début d'exercice et ses deux premières capes en Bleu, avec notamment une passe décisive pour Yoann Gourcuff contre la Roumanie, Dimitri Payet en subit le contrecoup naturel. Il était improbable qu'il affiche une telle réussite tout au long de la saison, alors qu'il restait sur deux années compliquées en club. Les récents mauvais résultats de l'ASSE sont-ils à l'origine de sa méforme ou est-ce l'inverse ? Une chose est sûre, les deux sont liés. Reste à voir si l'ailier stéphanois, entré dans le dernier quart d'heure contre l'Angleterre à Wembley, a le talent pour confirmer. "Il a beaucoup de qualités. C'est un footeux. Les qualités techniques, la vision du jeu, il les a, assure dans Le Progrès son entraîneur chez les Verts, Christophe Galtier. Mais il doit être capable d'enchaîner une quarantaine de matches de haut niveau sur une saison. Il doit être vigilant dans son hygiène de vie, son alimentation et accepter d'encaisser de grosses séances physiques. Il ne faudra jamais qu'il lâche." La période qu'il traverse est donc cruciale pour la suite de sa saison. Une bonne prestation à Nancy, samedi lors de la 15e journée, serait une première réponse.