Payet: "Je ne regrette pas"

  • A
  • A
Payet: "Je ne regrette pas"
Partagez sur :

Relégué en CFA la semaine dernière, Dimitri Payet, sanctionné par ses dirigeants après le bras de fer entamé durant le mercato, effectuera son retour dans le groupe professionnel ce samedi pour le derby contre Lyon. Alors qu'il était resté muet depuis son transfert avorté au PSG, le joueur s'est exprimé ce jeudi en conférence de presse. L'ancien Nantais, bref et lapidaire, assure qu'il a tourné la page.

Relégué en CFA la semaine dernière, Dimitri Payet, sanctionné par ses dirigeants après le bras de fer entamé durant le mercato, effectuera son retour dans le groupe professionnel ce samedi pour le derby contre Lyon. Alors qu'il était resté muet depuis son transfert avorté au PSG, le joueur s'est exprimé ce jeudi en conférence de presse. L'ancien Nantais, bref et lapidaire, assure qu'il a tourné la page. Dans quel état d'esprit êtes-vous après "l'affaire" de ce mercato ? Il y avait beaucoup de demandes donc je suis devant vous. C'était mon désir d'être là. Je vais très bien. Tout se passe très bien avec mes coéquipiers. Pour l'instant, il n'y a pas de souci. Ce week-end, vous avez joué en réserve et marqué... Ça m'a fait du bien de retrouver du temps de jeu, parce que je n'avais pas joué le week-end d'avant. J'ai eu la chance de marquer. On a fait un bon match, ça fait du bien. Où en êtes-vous par rapport à cette période trouble ? C'est passé. Maintenant, je vais me concentrer sur ce qu'il y a devant. Regrettez-vous cet épisode ? Non, je ne regrette pas. Mais, c'est du passé. Démarrer le match de ce samedi face à Lyon peut-il vous permettre de tirer un trait sur ce qui s'est passé ? Le trait, je l'ai déjà tiré il y a quelques temps. Si le coach compte sur moi pour débuter le match, je serai à disposition et ferai mon possible pour satisfaire ses attentes. Appréhendez-vous les retrouvailles avec les supporters ? Pas du tout. Ils restent nos supporters, et ce sera un match particulier. "Tout est rentré dans l'ordre" Avez-vous particulièrement envie de briller pour ce derby ? Non, il ne faut pas que je prenne ce match comme ça. Ça me ferait déjouer, je pense. Il faut prendre ce match comme il est, c'est-à-dire un match important, pour nous et pour nos supporters, sachant qu'en cas de victoire, on peut se rapprocher de notre objectif de maintien. Avez-vous conscience que vous allez être très attendu ? Oui. Mais j'ai déjà été aussi attendu avant ce match. Il n'y a aucun souci à ce niveau-là. Avez-vous discuté avec vos dirigeants ? On a discuté et tout est rentré dans l'ordre. Pour l'instant, mon objectif, c'est de me reconcentrer sur le championnat et sur les matches importants. Viendra ensuite le moment de discuter. Vous n'êtes donc pas fermé à renouvelement de contrat à Saint-Etienne ?Premièrement, je ne me suis pas posé la question. Et deuxièmement, on en reparlera quand le temps des négociations viendra. On a l'impression que vous avez tourné la page assez rapidement. Vous surprenez-vous ? Je ne me surprends pas. Le mercato s'est terminé le 31 janvier à minuit, j'étais encore ici. Je savais qu'il fallait que je me reconcentre sur mon travail, à l'entraînement et sur le terrain. C'est ce que je fais aujourd'hui. "Une victoire pour tourner la page" Certains ont dit qu'ils pensaient que tout ça allait vous faire grandir. Le prenez-vous comme ça également ? C'est sûr que c'est quelque chose qu'il faut gérer. Je n'avais jamais connu ça avant. Le club a dit que vous étiez mal conseillé. Qu'en pensez-vous ? Je ne répondrai pas à ce genre de questions. Le plus important aujourd'hui, c'est le championnat. Il faut continuer à prendre des points pour d'abord atteindre l'objectif. Et pourquoi pas plus par la suite. Qu'espérez-vous de ce derby ? Une victoire. Ça serait la meilleure des choses pour tout le monde. Pas seulement pour tourner la page, mais aussi pour le classement... Ca sentira bon en cas de victoire. On n'aura pas encore atteint le nombre de points nécessaires pour assurer le maintien, mais on serait sur la bonne voie. Tant que cet objectif ne sera pas atteint, on ne parlera pas d'autres choses. Avez-vous toujours en tête le match aller, où vous aviez offert le centième derby à Saint-Etienne en marquant l'unique but de la rencontre ? Ça m'arrive d'y repenser. Mais c'est du passé. Il y a le match retour samedi. C'est un autre match, un autre contexte et il faudra faire ce qu'il faut pour le gagner. C'était la première fois depuis bien longtemps que Saint-Etienne n'avait pas gagné de derby. Le 100e, c'était assez particulier.