Payet insiste pour filer au PSG

  • A
  • A
Payet insiste pour filer au PSG
Partagez sur :

Dimitri Payet a pris une position très franche ce week-end en annonçant ouvertement son choix de filer au Paris Saint-Germain dès ce lundi. L'attaquant international motive sa décision par un choix sportif mais également par une attitude des dirigeants stéphanois qui ont repoussé les négociations de prolongation depuis octobre. La rupture est consommée et le choix avéré. Mais Payet est toujours stéphanois.

Dimitri Payet a pris une position très franche ce week-end en annonçant ouvertement son choix de filer au Paris Saint-Germain dès ce lundi. L'attaquant international motive sa décision par un choix sportif mais également par une attitude des dirigeants stéphanois qui ont repoussé les négociations de prolongation depuis octobre. La rupture est consommée et le choix avéré. Mais Payet est toujours stéphanois. Terreur de l'automne, Dimitri Payet ne veut plus entendre parler de l'AS Saint-Etienne. Ou plus exactement, l'attaquant international souhaite rejoindre le Paris Saint-Germain "le plus vite possible". A quelques heures de la fin du Mercato, cela veut dire ce lundi. Le joueur n'a d'ailleurs pas joué face à Toulouse (2-1) et n'entend pas se rendre à l'Etrat pour l'entraînement du jour. Un choix avéré, assumé et justifié par l'intéressé qui ne cache rien de ses motivations. "La décision, à la base, ça n'était pas de partir mais de prolonger mon contrat avec Saint-Etienne. Après, on a vu les dirigeants en octobre, ils ont repoussé les discussions à janvier. Quand mes conseillers sont revenus, en janvier, le président a ajourné le premier rendez-vous avant d'annuler le second trois heures avant l'horaire prévu", explique le joueur dans les colonnes de L'Equipe. Premier acte d'un divorce annoncé. Le second s'est joué à quelques centaines de kilomètres avec le départ de Stéphane Sessegnon en direction de Sunderland. Les Parisiens, qui gardaient déjà un oeil sur Payet, ont entamé les discussions en fin de semaine dernière et convaincu l'attaquant stéphanois. "Quand le PSG vous fait une proposition, vous écoutez. Et c'est un projet qui m'intéresse beaucoup. Depuis le début de ma carrière, j'ai toujours privilégié le sportif. Paris est deuxième du championnat, il est en mesure de se qualifier pour la Ligue des champions, il est en 16e de finale de la Ligue Europa, c'est un club qui pourrait me faire progresser", argumente Payet, toujours dans le quotidien L'Equipe. Réponse ce lundi Le bras de fer entamé depuis la fin de semaine a pris une nouvelle tournure avec le choix du joueur de ne pas disputer la rencontre Saint-Etienne-Toulouse et le choix de Roland Romeyer de profiter de la conférence de presse pour afficher haut et fort ses intentions de garder Payet. "Dimitri Payet a été prolongé l'année passée, il a été revalorisé, il n'est pas question pour nous de rediscuter un contrat, c'est tout. Il a un contrat jusqu'en 2013, c'est un joueur qui est apprécié par son staff, par ses collègues, on n'a pas compris la dérive", a-t-il glissé en conférence de presse avant que Dominique Rocheteau ne brandisse le fax envoyé au PSG. Voilà la position officielle du club qui rejette la faute sur les conseillers du joueur... Depuis, le PSG a sensiblement augmenté son offre pour proposer 8 millions d'euros plus des bonus... Ceci, combiné au choix du joueur pourrait faire pencher la balance. "Il y a une réelle cassure entre les dirigeants et moi. Ma décision est ferme et je ne reviendrai pas dessus", insiste un Dimitri Payet qui n'a pas l'intention de se rendre à l'entraînement ce lundi et qui ajoute: "J'espère qu'on va trouver une issue favorable à cette négociation. Si ça ne se faisait pas, je serais perdant, et le club aussi." Réponse ce lundi...