Pau tient sa revanche

  • A
  • A
Pau tient sa revanche
Partagez sur :

Humilié à Beaublanc en début de saison, Pau a pris une froide revanche, samedi, en dominant Limoges dans le cadre de la 17e levée de Pro A (86-75). Un résultat d'autant plus douloureux pour le CSP qu'il continue ainsi sa descente aux enfers, malgré le changement d'entraîneur dernièrement opéré. Aux antipodes du classement, Cholet a rejoint Roanne en s'imposant à Orléans (68-83).

Humilié à Beaublanc en début de saison, Pau a pris une froide revanche, samedi, en dominant Limoges dans le cadre de la 17e levée de Pro A (86-75). Un résultat d'autant plus douloureux pour le CSP qu'il continue ainsi sa descente aux enfers, malgré le changement d'entraîneur dernièrement opéré. Aux antipodes du classement, Cholet a rejoint Roanne en s'imposant à Orléans (68-83). Le 22 octobre dernier, Pau sombrait à Limoges 90-63 pour les grandes retrouvailles des deux meilleurs ennemis du basket français parmi l'élite. Plus de trois mois plus tard, la roue a bien tourné. L'Elan Béarnais affiche une réussite insolente dans ses résultats tandis que le CSP ne cesse de reculer vers l'ascenseur qui l'an dernier a fait son bonheur. Ce samedi au Palais des Sports, si les Palois n'ont pas été aussi généreux que les Limogeauds l'avaient été à Beaublanc, la différence de dynamique n'a pas manqué de se traduire au tableau d'affichage: 86-75. Encore au contact à la pause (39-35), les visiteurs ont lâché prise dans le troisième acte, avant de battre un baroud d'honneur qui aurait pu faire mouche - Limoges étant un temps revenu à trois longueurs - si Pau n'avait eu la bonne idée d'insister, dans le sillage notamment d'un Slaven Rimac pourtant diminué par une entorse au pouce droit (16 points). En face, Cedrick Banks a eu beau donner de sa personne, prenant 16 shoots pour 23 points récoltés, le CSP n'a pu s'épargner une troisième défaite consécutive. D'autant plus inquiétant que Limoges, qui ne compte qu'un point d'avance sur la lanterne rouge vichyssoise, accuse désormais du retard sur Orléans, Poitiers ou le Paris-Levallois, ses concurrents directs dans la course au maintien. Bien loin de ces considérations de sursitaires, Cholet n'a eu aucune compassion pour l'OLB, dans un remake du dernier Match des Champions. Emmené par Randal Falker (20 points), le CB ne s'est pas fait prier pour signer une quatrième victoire en cinq journées (68-83), et ainsi rejoindre la Chorale roannaise, auréolée de son triomphe la veille au détriment de Chalon, en tête du championnat. Ce, avec d'autant plus de satisfaction sans doute que Nancy, dans le même temps, n'a pas su se faire respecter sur le parquet de Poitiers (69-61). Un faux pas du Sluc dont ont également profité Gravelines-Dunkerque et Hyères-Toulon, tombeurs respectivement de Vichy (61-75) et Lyon-Villeurbanne (77-92) et ainsi replacés à une et deux encablures de la quatrième position.