Pau, Gravelines, c'est renversant !

  • A
  • A
Pau, Gravelines, c'est renversant !
Partagez sur :

Deux quarts et deux surprises. Alors que Roanne et Cholet avaient les faveurs des pronostics, ce sont Gravelines et Pau qui s'affronteront samedi en demi-finale de la Semaine des As. Le BCM, mené de 15 points à la pause, a complètement éteint la Chorale en deuxième mi-temps (64-82), tandis que l'Elan Béarnais a attendu la dernière seconde pour se défaire de Cholet (76-78).

Deux quarts et deux surprises. Alors que Roanne et Cholet avaient les faveurs des pronostics, ce sont Gravelines et Pau qui s'affronteront samedi en demi-finale de la Semaine des As. Le BCM, mené de 15 points à la pause, a complètement éteint la Chorale en deuxième mi-temps (82-64), tandis que l'Elan Béarnais a attendu la dernière seconde pour se défaire de Cholet (78-76). Cholet - Pau-Lacq-Orthez: 76-78 Les deux leaders de Pro A au tapis ! Comme Roanne un peu plus tôt (voir ci-dessous), Cholet s'est fait sortir dès son entrée en lice de la Semaine des As. Et comme leurs homologues de la Chorale, les champions de France en titre ont été victimes d'un scénario incroyable. Pas du tout le même, en revanche. Ce deuxième quart de finale, de bout en bout, a été incroyablement serré, le décompte par quart-temps l'illustrant parfaitement: 18-19 pour Pau, 16-16, 22-23 et 20-20. Alors qu'Antoine Mendy (18 points) et surtout Marko Maravic (19 points, 5/5 à 3 pts) avaient porté l'Elan Béarnais sur leurs larges épaules, Cholet pensait avoir fait la différence dans la dernière période (71-65, 35e), dans le sillage des duettistes Antywane Robinson (16 points, 7 rebonds) et Sammy Mejia (15 points, 9 passes). Survint alors l'inattendu, le show Ronnie Taylor. Le meneur américain, pigiste médical de Mike Bauer et Teddy Gipson, prometteur depuis son arrivée (7 pts, 3.7 passes en 3 matches), scorait six points pour faire passer son équipe en tête (71-74, 39e), avant que Mejia ne lui réponde derrière la ligne (74-74). Taylor adressait ensuite un caviar à Georgi Joseph, puis Romain Duport croyait offrir la prolongation au champion de France (76-76). Mais alors qu'il ne restait que 7 secondes à jouer, Taylor se lançait dans un drive, qu'il allait conclure, à 3 dixièmes de la sirène, dans une raquette désertée par Falker, sorti sur blessure quelques minutes plus tôt (76-78). Vule Avdalovic manquait finalement le shoot de la gagne, à 8 mètres. Dans sa salle, Pau-Lacq-Orthez, 8e de Pro A, est toujours en course pour succéder à l'Asvel, vainqueur à domicile l'an passé. Et dire que Cholet avait ratatiné l'Elan Béarnais (89-52), alors frêle promu, en ouverture de la saison à la Meilleraie... Presque une éternité vu de Pau. Roanne - Gravelines-Dunkerque : 64-82 Une vraie revanche. Roanne avait mis fin à l'invincibilité des Nordistes cette saison dans leur antre du Sportica en Pro A, Gravelines-Dunkerque s'est vengé, avec la manière, en renversant complètement la Chorale (82-64), jeudi, en quarts de finale de la Semaine des As. En vérité, ce sont plutôt les hommes de Jean-Denys Choulet qui se sont sabordés eux-mêmes. Largement en tête à la pause (49-34, +15 !), dans le sillage de Dylan Page (20 points, 70% de réussite), le co-leader du championnat a tout simplement oublié de revenir des vestiaires. Déjouant complètement, à l'image de Ricky Davis (7 points, 3 pertes de balle), les Roannais ont laissé Saer Sene (24 points 10/12 aux tirs, record personnel en France) et Yannick Bokolo (24 points également, record en carrière) devenir incandescents. Le score de la seconde période est tout bonnement hallucinant: 48-15 en faveur du BCM ! "Dans les vestiaires, à la mi-temps, tout le monde savait que ça n'allait pas. On n'avait pas besoin de se dire grand-chose", expliquera Bokolo sur Sport+ après le match. Gravelines affrontera donc Pau-Lacq-Orthez en demi-finale. "On n'a pas gagné ce titre, donc ce serait l'année ou jamais", déclarait cette semaine Hervé Beddeleem, le directeur sportif du club, dans Le Progrès. C'est bien parti...