Patrick Sébastien claque la porte

  • A
  • A
Patrick Sébastien claque la porte
Partagez sur :

RUGBY - Patrick Sébastien quitte définitivement le club de Brive, dont il était le président d'honneur.

Patrick Sébastien, poussé vers la sortie par les dirigeants de Brive, a décidé lundi de quitter pour de bon le club corrézien. "Je pars définitivement. Je me suis fait baiser deux fois, je ne me ferai pas baiser trois fois", a-t-il notamment déclaré sur l'antenne d'Europe 1.Cette fois, c'est terminé. Revenu dans le club de son coeur en 2007 à un poste de président d'honneur, alors que le club était menacé de relégation, Patrick Sébastien quitte cette fois pour de bon le CA Brive Corrèze. "Je pars définitivement. Je me suis fait baiser deux fois, je ne me ferai pas baiser trois fois", a ainsi expliqué l'animateur de télévision, lundi, au micro d'Europe 1.Champion d'Europe avec le club corrézien en 1997 alors qu'il en était le président (il quittera le club en 1999), ce Briviste de naissance et fan absolu de rugby avait demandé les pleins pouvoirs sur le plan sportif après la deuxième défaite de son club en Coupe d'Europe, samedi face aux Irlandais de Leinster (13-36), sous peine de démissionner."J'ai accompli ma tâche jusqu'à la fin de la saison dernière"Alors que le classement du club en Top 14, 10e, commence à inquiéter, Patrick Sébastien s'était donc proposé. "Je m'aperçois que le club part en vrac et j'ai proposé de reprendre les rênes, pas être président. Eux, c'est des questions de places et de pouvoir, moi ce n'est vraiment pas mon truc", étaye le producteur, qui rappelle que Daniel Derichebourg, le principal sponsor du club, lui avait confié une tâche alors que "le club était au bord de la relégation". "J'ai accompli ma tâche jusqu'à la fin de la saison dernière", assène le producteur.Mais la manière n'a pas vraiment plu. Ainsi, Jean-Jacques Bertrand, le président du club, avait "décidé, de façon unie avec le groupe Derichebourg, de lui demander de mettre en pratique sa démission". Patrick Sébastien s'est donc exécuté. "Moi, mon truc c'est que le club marche et de remettre un peu d'humain dans ce club, de reprendre des responsabilités sportives et affectives", a conclu un Patrick Sébastien forcément désabusé par la situation.