Pastore: "Tout pour réussir"

  • A
  • A
Pastore: "Tout pour réussir"
Partagez sur :

Recruté pour la coquette somme de 42 millions par le PSG, Javier Pastore a été présenté ce lundi au Parc des Princes. L'Argentin de 22 ans, annoncé par Leonardo comme "une grande promesse du football mondial", a fait part de son bonheur de rallier le club de la capitale où il espère enrichir son palmarès. Et "El Flaco" d'apparaître serein quant à la pression générée par son transfert record.

Recruté pour la coquette somme de 42 millions par le PSG, Javier Pastore a été présenté ce lundi au Parc des Princes. L'Argentin de 22 ans, annoncé par Leonardo comme "une grande promesse du football mondial", a fait part de son bonheur de rallier le club de la capitale où il espère enrichir son palmarès. Et "El Flaco" d'apparaître serein quant à la pression générée par son transfert record. Javier, intégrer la Ligue 1 en provenance de la Serie A, n'est-ce pas un pas en arrière ? La Ligue 1 n'est pas au niveau du championnat d'Italie, d'Angleterre ou d'Espagne, mais ce n'est absolument pas un pas en arrière. La Ligue 1 va pouvoir rivaliser avec ses voisins, c'est un championnat qui gagne en jeu, en spectacle, qui se renforce. En parlant de spectacle, qu'avez-vous pensé du match de samedi et cette défaite contre Lorient ? C'est un peu tôt pour en parler. C'est simplement le premier match, mes coéquipiers terminent à peine la préparation, je viens de commencer la mienne. En termes d'ambiance, un stade plein, ça fait toujours plaisir. C'était un moment émouvant et si l'on peut compter sur un stade plein, c'est une bonne chose. Quel sera votre programme dans les prochains jours ? M'entraîner, travailler le physique avant tout car je reviens de 15 jours de vacances après avoir disputé la Copa América. On va attendre un peu avant de retoucher le ballon. Craignez-vous la pression de Paris et d'un club aussi exposé que le PSG ? Je suis très content de venir ici, c'est une très belle ville, un club important à l'échelle mondiale. Quand je suis arrivé en Europe, c'était la même chose, je me suis adapté rapidement que ce soit à la ville, au club et au groupe. L'adaptation m'est rendue très facile, les coéquipiers sont très sympas avec moi. "42 millions ? Pas une pression" Certains médias français ont posé la question de savoir si vous valiez les 42 millions déboursés pour vous recruter... Je ne le prends pas comme une pression. Je dois simplement jouer au foot, je ne m'occupe pas de savoir combien je vaux ou la dimension du club, ça ne rentre pas dans mes considérations. Je suis heureux d'avoir pu venir dans un club important comme le PSG, je tape dans le ballon depuis mes 9 ans, je suis heureux d'être sur le terrain et je ne me pose pas trop de questions par rapport à la pression. Le fait d'être le joueur le plus de l'histoire de la Ligue 1, est-ce une motivation ou un poids ? Ça ne signifie rien pour moi, ce sont des considérations entre clubs et les agents. Je suis venu en quête de titres et c'est dans cette perspective que je suis ici. Avez-vous déjà eu une discussion tactique concernant votre future utilisation avec votre nouvel entraîneur, Antoine Kombouaré ? Pour le moment, on n'a pas parlé tactique, on n'en est qu'à la présentation. J'attends d'être au niveau pour en parler. Vous reconnaissez-vous dans le portrait de joueur au jeu insolent dressé par Diego Maradona ? Que pensez-vous apporter au PSG ? Maradona avait eu cette déclaration lors du Mondial, il a apprécié le fait que j'essaie de percuter, il m'a accordé sa confiance et j'ai beaucoup de respect pour lui. J'espère faire le maximum au PSG en jouant mon jeu, celui de toujours. J'espère apporter la dernière passe, du jeu. "On est pétri de talent" Quel est votre avis sur l'effectif parisien et comment juges-tu le projet parisien ? Je suis content d'avoir été accueilli par un groupe compétitif. On est pétri de talent sur le plan offensif et technique. Si on répond au défi physique, on pourra faire la différence. Il y a également du costaud derrière. Il y a des joueurs de grand talent, qui peuvent faire la différence. On a tout pour réussir. Quels ont été les mots de Leonardo pour vous convaincre alors que de grands clubs vous courtisaient ? Leonardo a eu des propos très convaincants, le projet en lui-même l'est aussi. Il suffit de voir comment le PSG est en train de s'armer. Tout ça a fait pencher la balance en faveur du PSG comme le niveau des joueurs déjà en place, la jeunesse et l'ambition du club. Préférez-vous jouer avec un ou deux attaquants ? Je suis habitué à jouer avec deux attaquants mais je peux très bien le faire avec un seul et évoluer en soutien, tourner autour. Je me sens à l'aise dans ces deux configurations. L'entraîneur me dira où jouer. Quand vous verra-t-on en action ? J'ai cette semaine pour m'entraîner le plus dur possible et voir comment je me trouve la semaine prochaine. On fera un premier bilan pour voir si je réponds présent et si je peux être à la disposition du coach.