Pastore, Paris et Palerme sont d'accord

  • A
  • A
Pastore, Paris et Palerme sont d'accord
Partagez sur :

Un accord a été trouvé dans la nuit de vendredi à samedi entre les dirigeants de Palerme et du PSG concernant le transfert de Javier Pastore, une information confirmée par le président palermitain Maurizio Zamparini. Après avoir déjà dépensé plus de 40 millions pour Menez, Sissoko, Gameiro et consorts, le PSG double la mise en alignant 43 millions d'euros pour celui qui est annoncé comme le futur Lionel Messi.

Un accord a été trouvé dans la nuit de vendredi à samedi entre les dirigeants de Palerme et du PSG concernant le transfert de Javier Pastore, une information confirmée par le président palermitain Maurizio Zamparini. Après avoir déjà dépensé plus de 40 millions pour Menez, Sissoko, Gameiro et consorts, le PSG double la mise en alignant 43 millions d'euros pour celui qui est annoncé comme le futur Lionel Messi. C'est fait. Au micro de RMC, le président de Palerme Maurizio Zamparini a confirmé l'arrivée imminente de Javier Pastore au Paris Saint-Germain: "Oui, oui, oui. J'ai parlé avec Leonardo. Je crois que cet après-midi il va faire une communication officielle sur le site du PSG. Pastore est content. Je lui ai conseillé d'aller à Paris car c'est la plus belle ville du monde et je crois que le PSG va devenir l'un des meilleurs clubs de la planète avec Leonardo et le prince du Qatar." Pour la coquette somme de 43 millions d'euros, le PSG a dû débourser une enveloppe bien épaisse pour enrôler "El Flaco" (le maigre en espagnol). Les Parisiens devraient ainsi exploser leur propre record du plus gros transfert de Ligue 1, en dépassant les 33,5 millions lâchés pour rapatrier Nicolas Anelka du Real Madrid en 2000. Le Paris Saint-Germain redevient un grand d'Europe, hors des terrains en tout cas, en parvenant à devancer Chelsea dans la course à la signature du prodige argentin, pendant que les recruteurs de Saint-Etienne se mordent encore les doigts d'avoir laissé filer la pépite à travers les mailles de leur centre de formation à l'automne 2006. Tous les regards seront braqués sur le jeune argentin (22 ans, 9 sélections) lors de la reprise du championnat le 6 août. La pression sur lui sera certaine, mais il tentera de briller de mille feux sur les pelouses de Ligue 1 dans une saison 2011-2012 qui s'annonce déjà palpitante.