Pastore et le PSG, ça promet

  • A
  • A
Pastore et le PSG, ça promet
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Le PSG a dominé Differdange (4-0). Rennes a gagné, Sochaux a fait match nul.

Pastore, face à Differdange (930x620)

© REUTERS

Pastore dans le bain. Il a manqué sa première passe mais ce fut à peu près tout. Par la suite, Javier Pastore, aligné pour la première fois avec le PSG, a régalé par la justesse de ses choix et la précision de ses transmissions. Certes, le match face aux modestes Luxembourgeois de Differdange, finalement remporté 4-0 par le club de la capitale, avait tout d'un match idéal pour se lancer : un modeste adversaire, une ambiance champêtre, une écrasante possession de balle. Mais Pastore, arrivé tardivement dans le groupe parisien, a joué tout le match et n'a pas montré de signe de fatigue. Mieux, après quelques relais intéressants avec Jérémy Ménez et des gestes de grande classe - un petit pont, une passe du talon -, l'Argentin s'est montré décisif sur les deux derniers buts parisiens, avec une louche pour Ceara sur le troisième but, puis une transversale pour Ménez sur le dernier. Je suis très content, j'ai fait une bonne partie", a confié un Pastore rayonnant au micro de Direct 8. A lire :Les promesses sont là

Gameiro marque encore. Déjà buteur samedi à Rennes, Kévin Gameiro a de nouveau trouvé le chemin des filets. Après une frappe de Blaise Matuidi repoussée par le portier de Differdange, l'ex-Lorientais, pugnace, s'y est repris à deux fois pour ouvrir le score, peu après le quart d'heure de jeu. Par la suite, l'attaquant des Bleus a été moins en réussite, butant à plusieurs reprises sur Julien Weber (30e, 65e). Finalement, le PSG a dû attendre une frappe déviée de Ménez reprise par Jean-Christophe Bahebeck pour se mettre à l'abri (71e), avant de creuser l'écart en toute fin de match, sous l'impulsion de Pastore.

Ménez et Gameiro (930x620)

© MAXPPP

Un carton rare. Cela faisait 15 ans que le PSG ne l'avait pas emporté par quatre buts d'écart à l'extérieur en Coupe d'Europe. Le 12 septembre 1996, au premier tour de la défunte Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes, le PSG, alors tenant du titre, s'était imposé sur le même score au Liechtenstein, sur la pelouse du FC Vaduz. Le troisième but parisien avait été inscrit par... Leonardo, le directeur sportif du PSG.

Des supporters parisiens épars. La venue du PSG n'a pas suscité l'enthousiasme débordant annoncé. Le stade Josy-Barthel de Luxembourg-Ville (8.000 places) était loin d'afficher complet et on a surtout entendu les supporters parisiens, disséminés dans certains coins du stade. Et s'ils ont supporté leur équipe, les fans du PSG n'ont pas manqué de rappeler l'habituel "nous, supporters, on sera toujours là" avant de partir à la chasse au maillot en fin de match.

Le stade Marakana, à Belgrade (930x620)

© Capture d'écran Dailymotion

Rennes plus fort que le chaudron. Le bon début de saison de Rennes se confirme. Jeudi, dans la folie du Marakana de Belgrade, les joueurs de Frédéric Antonetti l'ont emporté 2-1 face à l'Etoile Rouge après avoir pourtant été menés au score. Déjà buteur face au PSG, samedi, le Burkinabé Jonathan Pitroipa a remis ça, trompant le gardien belgradois avec sang-froid après être parti à la limite du hors-jeu (41e). La recrue rennaise fut également à l'origine du but vainqueur, son centre trouvant Victor Hugo Montano, qui marqua du droit (75e). L'ancien Montpelliérain pouvait aller courir le long de la ligne de touche, les mains près des oreilles. Le vacarme du Marakana s'était tu. A lire :L'air de l'Est leur réussit

Sochaux, un nul venu du froid. Le FC Sochaux a ramené un nul (0-0) de son déplacement en Ukraine, sur la pelouse du Metalist Kharkov, à l'issue d'un match équilibré où les deux équipes ont eu des opportunités. Avec ce score nul et vierge, rien n'est fait avant le match retour qui aura lieu, jeudi, au stade Bonal, à Sochaux.

Cissé inscrit un doublé. Djibril Cissé n'a pas manqué ses débuts avec la Lazio Rome. L'ancien joueur du Panathinaïkos a profité de la venue du modeste club macédonien de Rabotnicki pour inscrire ses deux premiers buts de la saison. La Lazio s'est imposé sur le score sans appel de 6-0. A noter également le carton de Tottenham sur la pelouse du voisin écossais de Heart of Midlothian (5-0).