Pas le feu aux Lakers !

  • A
  • A
Pas le feu aux Lakers !
Partagez sur :

Encore battus, ce dimanche, par le Thunder 106-120, les Lakers sont désormais sous la pression directe des Mavs, faciles vainqueurs des Suns 105-90 et revenus à leur hauteur à la deuxième place de la Conférence ouest. Il faudrait néanmoins plus que cette série noire de cinq défaites de rangs pour que les champions en titre cèdent à la panique...

Encore battus, ce dimanche, par le Thunder 106-120, les Lakers sont désormais sous la pression directe des Mavs, faciles vainqueurs des Suns 105-90 et revenus à leur hauteur à la deuxième place de la Conférence ouest. Il faudrait néanmoins plus que cette série noire de cinq défaites de rangs pour que les champions en titre cèdent à la panique... Tout n'est donc question de volonté et concentration. C'est tout du moins ce qu'il ressort des discours d'après-match de Phil Jackson et de ses ouailles après les cinq revers consécutifs concédés par les Lakers. «Les joueurs ont déjà l'esprit tourné vers les playoffs et ils ne parviennent pas à s'investir suffisamment sur ces derniers matches de saison régulière.» expliquait ainsi l'entraîneur aux onze bagues de champions à l'issue du revers concédé, il y a deux jours, à Portland. Impression somme toute partagée par le meneur Derek Fisher. "Je pense qu'on regarde déjà devant au lieu de rester concentré sur le présent." a, lui, déclaré le vétéran de Los Angeles, ce dimanche, une fois la défaite face au Thunder consommée. Un constat que semble d'ailleurs confirmer la prestation dominicale des Californiens. Car si Kobe Bryant et Pau Gasol ont fait le boulot en attaque, avec respectivement 31 et 26 points, la défense a en revanche pointé aux abonnés absents. Plus encore que la discrétion de Lamar Odom ou de Ron Artest, ce sont en effet les 56% de réussite collective affichés par les visiteurs qui ont fait la différence. Tout particulièrement dans la dernière ligne droite, Oklahoma scellant sa victoire, la première chez les Lakers depuis plus de cinq ans, sur un 32-16 qui fait forcément tâche. Mais qui n'inquiète pas outre-mesure les premiers concernés... Un réveil face aux Spurs ? Car s'ils ont longtemps paru peiner pour retrouver les certitudes nées des deux sacres de 2009 et 2010, tout particulièrement au coeur de l'hiver, le redressement affiché depuis fin février a donc finalement suffi à les rassurer. Forts de leurs 18 victoires en 19 matches dans la foulée du All-Star Game, les Lakers sont en confiance. "Notre défense est vraiment mauvaise en ce moment. Car on n'est pas assez concentrés et on fait trop d'erreurs. Mais ces erreurs sont corrigibles et il suffit d'une bonne séance d'entraînement pour y remédier." de renchérir ainsi Kobe Bryant. Les deux jours de pause à l'issue du dernier match de saison régulière, mercredi, et le passage en mode phase finale devraient donc suffire. A moins que la séance de ce lundi ne suffise. Car si les Lakers sont donc déjà tout tournés vers le coup d'envoi des playoffs prévus le week-end prochain, cette dernière ligne droite doit néanmoins décider de la deuxième place de la Conférence Ouest. Alors que les Lakers pensaient, il y a peu encore, pouvoir souffler la première place aux Spurs, Kobe Bryant et consorts sont en effet désormais contraints de composer avec la concurrence des Mavs, revenus à leur hauteur, et même du Thunder, qui ne pointe plus qu'à une victoire à deux matches de la fin. Et ce, alors que San Antonio est attendu au Staples Center ce mardi. Le meilleur moment pour se relancer ?