Pas deux fois !

  • A
  • A
Pas deux fois !
Partagez sur :

Tomas Berdych a encore été emmené au tie-break du dernier set. Mais dans une parfaite symétrie inversée, le Tchèque a cette fois sauvé une balle de match pour finalement l'emporter face à Janko Tipsarevic (2-6, 6-3, 7-6), à l'occasion de son deuxième match du Masters. Lundi, le n°7 mondial avait subi le sort exactement inverse face à Novak Djokovic, en s'inclinant de justesse (3-6, 6-3, 7-6). Le groupe A est relancé.

Tomas Berdych a encore été emmené au tie-break du dernier set. Mais dans une parfaite symétrie inversée, le Tchèque a cette fois sauvé une balle de match pour finalement l'emporter face à Janko Tipsarevic (2-6, 6-3, 7-6), à l'occasion de son deuxième match du Masters. Lundi, le n°7 mondial avait subi le sort exactement inverse face à Novak Djokovic, en s'inclinant de justesse (3-6, 6-3, 7-6). Le groupe A est relancé. Le destin, parfois, comporte des signes. Et le négatif ne prend pas toujours le dessus. Après avoir été tout proche de manger sa raquette tant la victoire fut proche contre Novak Djokovic, Tomas Berdych a pris sa revanche face à un autre Serbe. Le pauvre Janko Tipsarevic, au bout d'un nouveau tie-break décisif dans la troisième manche, a pris la rage de vaincre de son adversaire en pleine face. Et quelque part, c'est un peu à cause de son compatriote... Toutefois, cette volée trop décroisée au filet sur sa balle de match ne doit rien à personne, si ce n'est à son propre manque de lucidité à ce moment-là. Celle-là, Tipsarevic risque de la regretter longtemps. Alors que Berdych venait de réussir un premier mini-break dans le jeu décisif, à 5-4 en sa faveur et avec deux services pour conclure, le Tchèque s'est écroulé en perdant les deux points suivants. Mais fébrile à son tour, le remplaçant d'Andy Murray s'est délité au filet sur cette fameuse volée de revers. Après un appel à la vidéo pour la forme - la balle était assez nettement dehors - le malheureux ne se relèvera pas de ce contretemps. Il en oublie même de changer de côté à 6-6, et le miraculé Berdych ne s'est pas fait prier pour remporter les deux points suivants, un sur la mise en jeu de son adversaire et le dernier sur son service. La même, en gagnant Cerise sur le gâteau, le Serbe y a peut-être laissé un genou par la même occasion. Sur l'ultime balle de match, Tipsarevic s'est en effet blessé, visiblement à la rotule, et a dû sortir en boitant, laissant même ses affaires sur le banc dans un premier temps. A suivre donc, puisqu'en cas de forfait pour vendredi, c'est Nicolas Almagro qui affronterait Djokovic. Ce "Djoko" qui avait causé tant de tourments à Berdych... Le 7e joueur mondial a exorcisé ses démons, qui étaient tout frais puisqu'ils dataient donc de lundi. Il y a deux jours, l'intéressé avait gagné le premier set 6-3, il l'a cette fois perdu 6-2. Il y a deux jours, il avait ensuite perdu les deux manches suivantes 6-3, 7-6. Et mercredi, c'est lui qui a terminé sur un 6-3, 7-6 en sa faveur. Ce scénario, presque mystique au vu de cette curieuse répétition à l'inverse, n'est cependant pas immérité pour le Tchèque, après 2h26' de combat. Incroyable défenseur, Tipsarevic a certes remis à peu près tout ce qu'il a pu dans le court, sur des attaques parfois tranchantes de son vis-à-vis, qui a dû rester concentré pour conclure plusieurs points à rallonge. Mais globalement, l'offensive a été récompensée avec cette victoire de Berdych. Certes, le Serbe a passé 32 coups gagnants contre 28, mais il n'est monté que sept fois au filet, pour cinq points. A l'inverse, le vainqueur du jour est monté 21 fois, pour 19 réussites. En même temps, Tipsarevic a plutôt bien fait de ne pas trop s'aventurer de ce côté-là du court, sa balle de match en atteste. Avec ses armes, il est passé tout près.