Pas de pitié pour Rooney !

  • A
  • A
Pas de pitié pour Rooney !
Partagez sur :

Auteur d'un vilain geste contre le Monténégro, qui a provoqué son expulsion, Wayne Rooney a été sévèrement puni par l'UEFA. L'instance a décidé jeudi de suspendre l'attaquant anglais pour trois matches, ce qui le privera du premier tour de l'Euro 2012. La FA se réserve le droit de faire appel de cette sanction.

Auteur d'un vilain geste contre le Monténégro, qui a provoqué son expulsion, Wayne Rooney a été sévèrement puni par l'UEFA. L'instance a décidé jeudi de suspendre l'attaquant anglais pour trois matches, ce qui le privera du premier tour de l'Euro 2012. La FA se réserve le droit de faire appel de cette sanction. S'il avait su, Wayne Rooney se serait sans doute retenu... Coupable d'avoir donné un vilain coup de pied par derrière à Miodrag Dzudovic, vendredi dernier, lors du match Monténégro-Angleterre (2-2) comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2012, l'attaquant international anglais a été repris de volée par la commission de discipline de l'UEFA. Trois matches de suspension, telle est la sanction dont a écopé jeudi le buteur de Manchester United. Pour un geste d'humeur, cela semble beaucoup. Surtout que dans son rapport d'après-match, l'arbitre Wolfgang Stark avait précisé que Wayne Rooney n'avait même pas protesté en sortant du terrain à la 72e minute, alors que les Three Lions menaient 2-1. Mais l'instance européenne a sans doute estimé qu'un tel comportement, même guidé par la frustration d'avoir perdu assez bêtement un ballon, n'avait pas sa place sur un terrain. Capello va revoir ses plans La star des Red Devils a aussi payé le fait qu'il soit un récidiviste sur la scène internationale, puisqu'il avait été expulsé, pour un autre mauvais geste, en quarts de finale de la Coupe du monde 2006 face au Portugal. En Premier League, la moindre attitude violente est condamnée de la même manière. L'UEFA, elle, est d'habitude plutôt tolérante et ne suspend un joueur automatiquement que pour une seule rencontre, décidant ensuite au cas par cas s'il mérite une sanction plus lourde. Cette fois, elle a trouvé que oui, Wayne Rooney avait dépassé les bornes. La fédération anglaise (FA) n'est évidemment pas de cet avis et se réserve le droit de faire appel. Car ce coup de pied prive tout simplement l'attaquant titulaire de l'Angleterre du premier tour de l'Euro 2012, en Ukraine et en Pologne. Fabio Capello n'aura donc que quelques matches amicaux, avant le début de la compétition, pour trouver la bonne formule sans Wayne Rooney. Avec Jermain Defoe, Darren Bent, Theo Walcott, Peter Crouch ou encore Andy Carroll, il a l'embarras du choix. Mais cette mauvaise nouvelle reste un coup dur pour l'équipe anglaise qui, avec un peu plus de sang-froid, aurait pu être évité.