Pas de pitié pour les Lakers

  • A
  • A
Pas de pitié pour les Lakers
Partagez sur :

Et de trois ! En s'imposant cette nuit 98-92, les Mavericks ont remporté un troisième match de rang aux dépens des Lakers, poussant ainsi le double champion NBA en titre vers la sortie dans ces playoffs. L'autre demi-finale de conférence concernée vendredi soir a vu Chicago prendre l'ascendant sur Atlanta, non sans un énorme Rose (82-99).

Et de trois ! En s'imposant cette nuit 98-92, les Mavericks ont remporté un troisième match de rang aux dépens des Lakers, poussant ainsi le double champion NBA en titre vers la sortie dans ces playoffs. L'autre demi-finale de conférence concernée vendredi soir a vu Chicago prendre l'ascendant sur Atlanta, non sans un énorme Rose (82-99). Mavericks - Lakers: 98-92 (3-0 pour Dallas) Le three-peat n'est plus d'actualité du tout à Los Angeles. Le double champion NBA est KO debout. Malmenée sur son parquet, cueillie deux fois dans la cité des anges, la franchise phare de Californie a subi vendredi soir une troisième défaite dans la demi-finale de conférence qui l'oppose à Dallas. Si bien que la formation texane aura l'occasion de conclure les débats dès ce soir, devant un public qui la nuit dernière a vu les siens s'imposer 98-92. La faute, une nouvelle fois, à un gros passage à vide des ténors adverses dans le money time. Alors que les Lakers menaient de sept longueurs à cinq minutes du buzzer, les Mavericks ont su renverser la vapeur en bouclant la partie sur un 18-6 fatal aux hommes de Phil Jackson. Ce dernier ayant maintes fois tempêté contre l'impuissance d'un Bryant et d'un Gasol crédités de 17 et 12 points respectivement, dont 2 et 3 seulement dans les cinq dernières minutes de la rencontre. En face, bien épaulé par un Terry pointé à 23 unités, Nowitzki n'a lui pas connu de baisse de régime. Avec 32 points à 12 sur 19 et 9 rebonds à son actif, le géant allemand a parfaitement assumé son rôle de leader, exhortant les siens après coup à ne pas relâcher la pression en vue du match 4. Finaliste malheureux en 2006, Dallas n'a jamais été sacré au faîte de la NBA et restait sur quatre années difficiles en playoffs. Aujourd'hui la finale de conférence est à portée de main pour les Mavs. Jamais une franchise flanquée d'une avance de trois succès en playoffs n'a été renversée dans l'histoire de la NBA. Hawks - Bulls: 82-99 (2-1 pour Chicago) Chicago a effacé sa dette ! Surprise d'entrée par Atlanta dans cette demi-finale de conférence haute en couleurs, la franchise de l'Illinois, qui avait su répliquer dans la foulée sur son parquet, a cette fois remis les pendules à l'heure en s'imposant en terrain hostile (82-99). A l'origine de ce coup d'éclat attendu, la performance d'un homme en particulier: Derrick Rose. Fraîchement élu meilleur joueur de la saison régulière, l'intéressé a fait honneur à son statut, terminant la partie avec 44 points au compteur. Un nouveau record en carrière établi à 16 sur 27 aux tirs et agrémenté de 7 passes et 5 rebonds auquel les Hawks n'ont pu résister. Déjà menés 56-43 à mi-parcours, les partenaires de Joe Johnson (10 points seulement la nuit dernière) s'en sont remis à Jeff Teague (21 points) et Josh Smith (17 points, 13 rebonds) pour ne pas sombrer totalement, Pape Sy ayant lui trouvé le moyen de compiler deux passes, un point et un rebond en l'espace de quatre minutes. Malheureux dans ses tentatives (2 points à 1 sur 8), Joakim Noah n'en a pas moins été décisif dans la raquette avec ses 15 rebonds captés. Une aubaine pour les Bulls.