Pas de petit profit

  • A
  • A
Pas de petit profit
Partagez sur :

Après la Juventus Turin à Bari (1-3), c'est l'AC Milan qui a rendu les armes, ce dimanche, lors de la 16e journée de Serie A. De son côté, l'Inter Milan n'a pu faire mieux qu'un nul face à l'Atalanta Bergame (1-1), et grapille un point d'avance au classement.

Après la Juventus Turin à Bari (1-3), c'est l'AC Milan qui a rendu les armes, ce dimanche, lors de la 16e journée de Serie A. De son côté, l'Inter Milan n'a pu faire mieux qu'un nul face à l'Atalanta Bergame (1-1), et grapille un point d'avance au classement.Un coup pour rien. Ou du moins pour pas grand-chose. L'inter Milan a conforté sa place de leader de la Serie A, ce dimanche lors de la 16e journée, mais les Nerazzurri n'ont pu creuser l'écart sur leurs poursuivants directs que d'un tout petit point, obtenu sur la pelouse de l'Atalanta (1-1). Ce n'est pas énorme, mais c'est déjà ça. Car dans le même temps l'AC Milan s'est perdue sur sa pelouse de San Siro contre Palerme (0-2) alors que la veille, la Juventus Turin avait subi le même sort à Bari (1-3), malgré un but de Trezeguet.La moue de MourinhoL'inconstance des outsiders profite donc malgré tout aux hommes de José Mourinho, qui affichait pourtant une moue tenace au coup de sifflet final à Bergame. Sans doute parce que l'entraîneur lombard a eu le sentiment d'être passé à côté d'une victoire qui lui tendait les bras. Une victoire que Milito, servi par Sneijder dans la surface, pensait avoir offert aux siens au quart d'heure de jeu (1-0, 15e). Mais voilà, Tiribocchi est venu, contre le cours du jeu, arracher le nul à dix minutes de la fin (81e), laissant aux Intéristes d'énormes regrets. Notamment celui de ne pas avoir profité des faux pas de ses concurrents pour le scudetto.Toujours dauphin de son meilleur ennemi avant la rencontre, grâce à la défaite de la Vieille Dame la veille, l'AC Milan a loupé l'occasion de se mettre à l'abri à la deuxième place. Allez savoir pourquoi. Ronaldinho a pourtant montré de belles choses dans l'animation en début de match face à Palerme. Et Borriello s'est procuré beaucoup d'occasions. Mais l'inefficacité des Rossoneri a fini par leur coûter cher quand Miccoli (49e), d'une frappe fouettée du droit, et Bresciano (62e) sont venus tromper Dida. Avec 31 points, les joueurs de Leonardo comptent encore une longueur d'avance sur la Juve mais en accuse désormais cinq sur l'Inter.