Parkinson refait surface

  • A
  • A
Parkinson refait surface
Partagez sur :

Privé de titre mondial en 2009 par son compatriote Mick Fanning, Joel Parkinson a connu une saison 2010 galère sans aucune victoire et marquée par les blessures. Mais l'Australien est réapparu cette semaine en s'imposant à domicile lors du mythique Rip Curl Pro de Bells Beach, deuxième manche de la saison 2011. Le onzième succès de sa carrière obtenu aux dépens de Fanning en finale.

Privé de titre mondial en 2009 par son compatriote Mick Fanning, Joel Parkinson a connu une saison 2010 galère sans aucune victoire et marquée par les blessures. Mais l'Australien est réapparu cette semaine en s'imposant à domicile lors du mythique Rip Curl Pro de Bells Beach, deuxième manche de la saison 2011. Le onzième succès de sa carrière obtenu aux dépens de Fanning en finale. Une forme de résurrection. A la lutte avec Mick Fanning pour le titre mondial en 2009, Joel Parkinson avait craqué dans la dernière ligne droite, en raison d'une blessure à la cheville contractée lors d'un entraînement à Bali qui l'avait privé de la fin de saison. De nouveau blessé en 2010, la faute à une profonde coupure au talon provoquée par sa dérive qui lui avait fait manquer six manches sur dix, l'Australien, qui n'avait pas pu se mettre en évidence de toute la saison, a en revanche débuté 2011 sur les chapeaux de roue. Eliminé lors des repêchages à Gold Coast il y a un mois et demi en ouverture de la saison, "Parko" a su tirer son épingle du jeu lors du Rip Curl Pro de Bells Beach. Déjà vainqueur en 2004 et 2009, le natif du Quennsland s'est imposé pour la troisième fois de sa carrière sur le spot mythique de la province de Victoria. Après avoir dominé son compatriote Bede Durbidge et l'Américain CJ Hobgood lors du premier tour, l'Australien a ensuite battu le Français Jérémy Florès au troisième tour avant d'éliminer Owen Wright, puis le Brésilien Adriano de Souza, tombeur de Kelly Slater au tour précédent, en quarts et demi-finales. Parkinson: "J'ai vraiment l'impression d'être de retour" Opposé à son meilleur ennemi Mick Fanning en finale, Parkinson a su sortir une très grosse manche pour s'imposer avec une note de 18.53, contre 13.26 pour son adversaire. Pour moi, Mick était l'homme en forme du moment et je ne devais pas le prendre à la légère, a confié sur le site officiel de l'ASP World Tour, le récent trentenaire. Il les a fêtés le 10 avril dernier. C'est incroyable. Je suis très heureux de cette victoire, d'autant plus que c'était la 50e édition. Nous avons eu de très bonnes vagues, ça fait longtemps que ça n'était pas arrivé à Bells Beach (...) J'ai vraiment l'impression d'être de retour." Joel Parkinson talonne désormais Kelly Slater au classement du championnat du monde, mais il reste encore huit épreuves à disputer dont la prochaine à partir du 11 mai à Rio de Janeiro, où les Tricolores Jérémy Florès et Michel Bourez, sorti par Chris Davidson en repêchages à Bells Beach, tenteront de faire mieux.