Parker: "On a de bonnes chances"

  • A
  • A
Parker: "On a de bonnes chances"
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Avec les Spurs, le Français affrontera Dallas lors du premier tour des play-offs.

NBA - Avec les Spurs, le Français affrontera Dallas, dimanche, lors du premier tour des play-offs. Tony, vous revenez à peine de blessure. Comment vous sentez-vous physiquement avant le début des playoffs NBA ? Je me sens très bien, à 100% même. Ça m'a vraiment fait du bien de me reposer pendant un mois, je suis prêt à attaquer les playoffs. Ma main va bien, ma voûte plantaire, ma hanche et mon genou gauche aussi. Tout est rentré dans l'ordre. Avez-vous vécu votre saison la plus galère depuis que vous êtes en NBA ? C'est vrai que ce n'était pas facile. J'ai eu pas mal de blessures mais ça fait aussi partie de la carrière d'un sportif, il y a des saisons comme ça. Je relativise, je reste positif parce que j'ai quand même eu beaucoup de chance de ne pas avoir eu de graves blessures lors de mes huit premières années en NBA. Et puis là, ça n'a jamais très grave, rien qui pouvait me laisser des séquelles dans l'avenir. Donc je suis surtout content d'être revenu pour les play-offs, le moment le plus important de la saison. Les Spurs ont terminé septième à l'Ouest. Quel bilan tirez-vous de cette saison régulière ? On a eu pas mal de hauts et de bas. C'est vrai qu'on a eu du mal à trouver un rythme, on a aussi perdu beaucoup de matches en début de saison qu'on aurait dû gagner. C'est ce qui nous a coûté un meilleur classement parce qu'après on a dû rattraper ce retard. On a quand même mieux joué en fin de saison, avec des grosses victoires face aux Los Angeles Lakers et aux Denver Nuggets. Donc je suis très optimiste avant ces play-offs, même si ce sera dur de commencer à l'extérieur. On a de bonnes chances contre les Dallas Mavericks. A Dallas joue Rodrigue Beaubois, qui est encore assez peu connu en France. Quel est votre jugement sur ce qui est, pour nous, une révélation du basket français ? Rodrigue est un joueur très talentueux. Il s'est très bien adapté au jeu NBA et à sa nouvelle équipe. Ce n'est pas toujours facile de jouer dans une grande équipe, d'autant plus qu'il n'a pas eu un bon temps de jeu assez régulièrement. Il a plutôt fait de gros matches mais ne jouait pas à chaque fois. Je suis content de ce qu'il a fait, c'est bien pour le basket français et j'espère qu'on pourra compter sur lui à l'avenir en équipe de France. "On a l'expérience de notre côté" Trouvez-vous des similitudes entre vos débuts en NBA et ceux de Rodrigue Beaubois ? Oui, c'est un meneur scoreur, il a vite su impressionner du monde en faisant des gros matches, notamment celui contre les Golden State Warriors où il a mis 40 points. Les gens vont avoir tendance à le comparer à moi mais il a son propre style. A quelle genre de série vous attendez-vous contre Dallas ? Ça va être une série très intéressante, pour nous ça va être très dur surtout qu'ils ont l'avantage du terrain. Mais on joue bien en ce moment, et puis on a l'expérience de notre côté. Donc tout est possible. C'est ce qui fait la beauté du sport. Manu Ginobili et Tim Duncan n'ont pas joué le dernier match de la saison. Est-ce parce que vous vouliez absolument affronter les Mavs au premier tour ? Je ne me souviens plus exactement les conditions mais en fait, il y avait vraiment peu de chances qu'on ne joue pas contre Dallas. Et Pop (Gregg Popovich, ndlr) n'avait pas envie de prendre de risque. Il a donc préféré laisser Manu et Tim au repos pour ce match-là. Nous, on s'en foutait un peu de l'adversaire, on savait qu'on allait jouer à l'extérieur. Après, que ce soit Utah ou Dallas, ça reste des grosses équipes. Vous avez terminé la saison régulière en sortant du banc. Gregg Popovich a-t-il prévu de vous remettre dans le cinq majeur pour les playoffs ? Non, il veut que je sorte du banc et que je tienne un peu le rôle que Manu a eu les années précédentes. Il préfère que je sois l'électron libre qui vient du banc. Comme Manu joue super bien en ce moment, on ne va pas lui casser son rythme. On va jouer autour de lui, il est revenu à un niveau de All-Star donc il faut qu'on en profite. Mais Pop m'a dit que je jouerais autant qu'avant. Votre présence en équipe de France au Mondial dépend-elle de votre parcours avec les Spurs en playoffs ? Pour l'instant, je veux jouer en équipe de France. Après, on va voir jusqu'où on va avec les Spurs mais dans ma tête, je veux jouer avec les Bleus.