Parker ne manquera que l'Italie

  • A
  • A
Parker ne manquera que l'Italie
Partagez sur :

Souffrant d'une légère entorse de la cheville droite, Tony Parker ne disputera pas le premier match de repêchages des Bleus face à l'Italie, mercredi. Il a en effet été rappelé vendredi à San Antonio afin d'être examiné par le staff médical des Spurs. Mais le meneur tricolore retrouvera sa sélection la semaine suivante affirme la franchise texane.

Souffrant d'une légère entorse de la cheville droite, Tony Parker ne disputera pas le premier match de repêchages des Bleus face à l'Italie, mercredi. Il a en effet été rappelé vendredi à San Antonio afin d'être examiné par le staff médical des Spurs. Mais le meneur tricolore retrouvera sa sélection la semaine suivante affirme la franchise texane.Sentiments partagés au sein de l'équipe de France. Vincent Collet, le coach des Bleus, peut-il se réjouir du retour programmé la semaine prochaine de Tony Parker, son leader et dépositaire du jeu de l'équipe de France, sachant que celui-ci n'interviendra qu'après mercredi et le premier match des repêchages à l'Euro 2009 contre l'Italie, le plus gros morceau sur la route des basketteurs tricolores ? Oui, si cette entrée en matière à Cagliari ne se solde pas par une défaite trop large qui hypothèquerait déjà les chances de qualification des Bleus pour la phase finale en Pologne (du 7 au 20 septembre)... Non quand on sait à quel point TP est indispensable à la bonne marche de l'équipe de France.L'heure reste pourtant à la satisfaction au sein de l'encadrement de l'équipe de France qui affichait son pessimisme vendredi peu de temps après le départ de TP pour San Antonio. Rapatrié de force par ses dirigeants, inquiets de l'état de sa cheville, le meneur de jeu des Bleus n'avait lui pas caché sa colère, n'hésitant pas à qualifier cette injonction d'insulte à l'égard du corps médical de l'équipe de France qui avait pourtant travaillé en toute transparence avec ses homologues texans. D'autant plus vexant que le staff médical des Spurs confirme aujourd'hui, après une journée de tests médicaux approfondis samedi, le diagnostic initial des médecins de l'équipe de France, celui d'une entorse bénigne à la cheville droite... Les Spurs calment le jeuConclusion, cet aller-retour aux Etats-Unis aurait pu être épargné au meneur tricolore qui ne sera de retour en France que dans le courant de la semaine, les Spurs, décidément très paternalistes envers un joueur qui représente il est vrai l'avenir de la franchise texane et qu'il rémunère grassement en conséquence (66 millions de dollars sur six ans), voulant suivre de près le rétablissement de la cheville de Parker. Un joueur sur lequel il compte visiblement beaucoup et qu'il bichonne, pour preuve cette déclaration de R.C. Buford, le manager général des Spurs, conscient que cette affaire a profondément irrité son Frenchy: "Nous voulons remercier Tony d'être revenu à San Antonio pour permettre à notre staff médical de l'examiner. Cela prouve sa maturité et son attachement à l'organisation des Spurs." Tout aussi attaché à l'équipe de France, Parker ne sera donc de retour sur le parquet que le week-end prochain pour le deuxième match des Bleus contre la Finlande à Pau. En attendant, Vincent Collet continue de se triturer les méninges pour faire oublier tant bien que mal l'absence du leader du basket français. Aymeric Jeanneau, qui a travaillé toute la saison sous les ordres du coach tricolore à l'Asvel, et Antoine Diot, le grand espoir du basket tricolore que Collet a dirigé une saison au Mans, ont été appelés à la rescousse vendredi, après l'annonce du forfait de Joseph Gomis, la doublure de TP, victime d'une tendinite au tendon d'Achille. Et le chantier est profond si on se souvient de la faible prestation collective des Bleus lors de leur petit succès contre la Hongrie (70-69). Il reste trois jours pour trouver des solutions.