Parker fidèle aux Spurs

  • A
  • A
Parker fidèle aux Spurs
Partagez sur :

Tony Parker, qui aurait pu être agent libre l'été prochain, a signé ce samedi un nouveau contrat avec les San Antonio Spurs. Le meneur de jeu français s'est entendu avec ses dirigeants pour un nouveau bail de quatre ans, à hauteur de 50 millions d'euros. L'âge avancé des cadres de la franchise texane ne l'a pas refroidi.

Tony Parker, qui aurait pu être agent libre l'été prochain, a signé ce samedi un nouveau contrat avec les San Antonio Spurs. Le meneur de jeu français s'est entendu avec ses dirigeants pour un nouveau bail de quatre ans, à hauteur de 50 millions d'euros. L'âge avancé des cadres de la franchise texane ne l'a pas refroidi. Quatre ans de plus à San Antonio pour Tony Parker ! Le meneur de jeu français, qui estime que cet exercice 2010-11 est la "dernière chance" de San Antonio de gagner le titre, a décidé de rempiler jusqu'en 2015, ce samedi, pour un salaire de 50 millions de dollars, soit 12,5 par saison. Joakim Noah, qui a récemment prolongé cinq ans à hauteur de 60 millions de dollars avec les Chicago Bulls, n'aura pas été le basketteur tricolore le mieux payé du monde très longtemps... "C'est une énorme satisfaction et surtout une belle marque de confiance de la part des Spurs, se félicite-t-il sur son site tp9.net. Je remercie Peter Holt, le président des Spurs, ainsi que Gregg Popovich et RC Bufford. Tout est allé très vite puisque les négociations ont débuté il y a deux semaines. J'ai très vite compris que ce n'était plus qu'une question de temps avant de trouver un accord. Le discours des Spurs était clair. Ils voulaient me garder pour construire l'équipe autour de moi." Depuis le début, alors que les rumeurs l'envoyaient aux New York Knicks à un an de la fin de son précédent bail, Tony Parker avait répété qu'il souhaitait rester à San Antonio. "J'aime ce club, j'aime cette ville, assure-t-il encore aujourd'hui, désormais libéré d'un poids. Je suis ici chez moi. Il m'était impossible de refuser cette offre. Je reste persuadé qu'il reste encore de belles choses à faire à San Antonio dans les années à venir." L'âge avancé des cadres de l'équipe, Tim Duncan et Manu Ginobili, ne l'a donc pas refroidi au moment de prendre sa décision. Parker: "J'ai envie de tout casser""Je répétais régulièrement que mon souhait était de rester à San Antonio mais personne ne voulait me croire, explique-t-il. Pourtant, je savais exactement ce qui se passait. Je connaissais la position des Spurs vis-à-vis de moi. Au bout d'un moment, tu finis par ne plus faire attention à tout ce qui se dit. Tu laisses parler les gens. Au final, je suis parti pour porter le maillot des Spurs jusqu'en 2015. Quatorze ans sous le même maillot, j'en suis fier." Le voilà désormais l'esprit léger pour disputer la saison régulière et redevenir All-Star, l'un de ses objectifs. Cette prolongation est d'autant plus importante pour "T.P." qu'il avait récemment annoncé que tout pourrait se décider assez tard, comme les dirigeants texans l'avaient fait pour Manu Ginobili. Mais tout s'est accéléré, les Spurs ayant besoin de leur meneur concentré à 100% sur son jeu. "Ça change beaucoup de choses pour cette année puisque je vais pouvoir jouer l'esprit tranquille, confirme-t-il. Je n'ai pas de question à me poser sur mon avenir. [...] Je vais aussi me consacrer entièrement à l'équipe de France et à l'Euro 2011. Je compte bien jouer avec les Bleus pendant de longues années. Ce contrat ne va rien changer à ma motivation. J'ai envie de tout exploser."