Parker et Pietrus ont bien digéré

  • A
  • A
Parker et Pietrus ont bien digéré
Partagez sur :

Tony Parker a signé son troisième double-double de la saison et les Spurs l'ont assez facilement emporté devant les Washington Wizards (94-80), toujours au fond du trou. Mickael Pietrus, pour son deuxième match seulement sous les couleurs des Suns, a brillé avec 25 points (meilleur marqueur de son équipe) malgré la défaite de Phoenix sur le parquet des Los Angeles Clippers (103-108), où Blake Griffin a encore assuré.

Tony Parker a signé son troisième double-double de la saison et les Spurs l'ont assez facilement emporté devant les Washington Wizards (94-80), toujours au fond du trou. Mickael Pietrus, pour son deuxième match seulement sous les couleurs des Suns, a brillé avec 25 points (meilleur marqueur de son équipe) malgré la défaite de Phoenix sur le parquet des Los Angeles Clippers (103-108), où Blake Griffin a encore assuré. Le match: San Antonio-Washington (94-80) Les fêtes ont visiblement réussi à TP. Le meneur français des Spurs a réalisé le troisième double-double de sa saison face aux Wizards (94-80), qui n'en finissent plus de s'enfoncer dans les méandres de la conférence Est. Toujours privés de Blatche et McGee suspendus après une altercation dans une boîte de nuit, les anciens partenaires de Gilbert Arenas (transféré à Orlando depuis une semaine) occupent tout simplement la dernière place, avec seulement sept petites victoires. Seuls les Kings de Sacramento font pire, avec cinq succès. Ce match devait donc être une formalité pour les Spurs, et il l'a globalement été. Malgré un léger relâchement dans le dernier quart-temps, perdu 13-15, les Texans ont remporté les trois autres périodes, haussant le ton lors du premier et du troisième quart, remportés 27-23 et 33-23. Avec un total de 20 points et 14 passes (pour 6 rebonds également) en 36 minutes de jeu, Parker a confirmé à nouveau son statut de chef de file au sein de la meilleure équipe de NBA, la seule en tout cas à compter 26 victoires. Si Duncan n'a pas beaucoup scoré (5 points et 9 rebonds), Ginobili a lui tenu son rang, en terminant meilleur marqueur du match avec 21 unités. Chez les Wizards, Lewis a passé le même total mais a fait encore mieux avec un double-double (21 points et 12 rebonds). Nettement insuffisant toutefois pour faire vaciller l'empire de San Antonio, qui décroche sa 11e victoire sur les 12 derniers matches. A priori, les Spurs ont retrouvé la sérénité, trois jours après leur plus lourde défaite de la saison face à Orlando. Et deux jours avant le choc de la conférence Ouest face aux Lakers, à l'AT&T Center. Les Français: Les nuits bien pleines de Tony Parker en NBA ne sont plus une surprise depuis longtemps (voir plus haut). Ce qui est nettement plus original, c'est une bonne performance de Mickael Pietrus, qui a carrément brillé pour son deuxième match seulement sous le maillot des Suns. Malgré la défaite de Phoenix sur le parquet des Los Angeles Clippers (103-108), le transfuge d'Orlando a forcément tapé dans l'oeil de son coach Alvin Gentry. Après avoir marqué 10 points lors des trois premiers quart-temps, le Français a failli devenir l'homme de la fin de match, avec 15 unités sur les 12 dernières minutes. Meilleur marqueur de son équipe grâce notamment à un joli 5/8 à trois points, dont un 3/4 dans le dernier quart, l'ancien Palois s'est clairement démarqué lors de ses 27 minutes de jeu, malgré une ultime perte de balle sur la possession qui aurait pu permettre aux Suns d'accrocher la prolongation. Ce fut moins rose en revanche pour Kevin Seraphin, qui n'a pas marqué le moindre point ni capté un seul rebond en 9 minutes passées sur le parquet avec les Wizards, chez les Spurs de Parker (80-94). Chicago, victorieux à Detroit (95-92), était bien sûr privé de Joakim Noah, toujours contraint à l'arrêt forcé en raison d'une blessure au pouce. La stat: 18 La période de Noël ne sourit pas seulement aux Français. Et Pietrus s'est fait voler la vedette par l'inarrêtable Blake Griffin, auteur ni plus ni moins de son 18e double-double d'affilée lors de la victoire des Clippers face aux Suns (108-103). Avec un total de 28 points et 12 rebonds, le n°1 de la draft 2009 a encore frappé un grand coup et n'est pas pour rien dans le retour d'une dynamique à peu près normale pour les Clippers, après un début de saison catastrophique pour le deuxième club de la cité des Anges. Même s'il a été exclu pour sa sixième faute personnelle dans le dernier quart-temps, Griffin avait déjà largement effectué sa part du travail. Sa magnifique régularité le porte à 20 points et 12 rebonds de moyenne depuis le début de la saison. Seuls Dwight Howard (Orlando) et Kevin Love (Minnesota) font mieux en NBA.