Parker au tapis

  • A
  • A
Parker au tapis
Partagez sur :

Si les Spurs sont venus à bout des Grizzlies 95-88, décrochant ainsi une 21 victoire consécutive à domicile synonyme de record pour la franchise texane, Tony Parker s'est en revanche blessé au mollet. La nuit n'a guère plus sourit aux autres Bleus de sortie ce dimanche.

Si les Spurs sont venus à bout des Grizzlies 95-88, décrochant ainsi une 21 victoire consécutive à domicile synonyme de record pour la franchise texane, Tony Parker s'est en revanche blessé au mollet. La nuit n'a guère plus sourit aux autres Bleus de sortie ce dimanche. Soirée donc difficile pour la nombreuse délégation tricolore en action ce dimanche. Ronny Turiaf n'y a d'ailleurs pas échappé puisque si les Knicks ont été à la fête avec leur victoire ramenée de Miami, le Martiniquais a, lui, été remisé sur le banc, devant finalement se contenter de 12 minutes de jeu pour 1 contre et 1 rebond. Egalement victorieux avec ses Spurs, Tony Parker a néanmoins été encore moins bien loti, la faute à un choc avec Mike Conley et une blessure au mollet l'obligeant à quitter le terrain dès le deuxième quart. Si le Français subira des examens ce lundi pour connaître la gravité de cette blessure, le staff texan se voulait néanmoins optimiste à l'issue de la rencontre. Auparavant, TP n'avait guère brillé avec 2 points à 1 sur 3, 2 rebonds et 2 passes en 14 minutes et c'est donc sans lui que San Antonio a renversé Memphis pour l'emporter 95-88. Et les Spurs peuvent bien remercier Manu Ginobili, auteur de 18 de ses 35 points dans le dernier quart, l'Argentin en profitant pour signer son meilleur total de l'année. Succès aussi au rendez-vous pour Rodrigue Beaubois à Toronto, mais l'ancien Choletais tarde décidément à retrouver sa verve offensive. Pourtant présent dans le cinq de départ, le meneur des Mavs n'a d'ailleurs joué que 15 minutes face aux Raptors, signant 5 points à 2 sur 6 aux tirs et 1 passe. Sorti du banc et profitant à plein de l'absence de Brendon Haywood, Ian Mahinmi a finalement joué un rôle plus important dans le succès décroché 96-114 par Dallas. En 23 minutes, l'ancien Palois a en effet rendu 13 points à 4 sur 7 aux tirs et 3 rebonds, dominant ainsi son ancien coéquipier Alexis Ajinça, limité à 5 points à 2 sur 4, 4 rebonds et 2 passes en 12 minutes. Dernier vainqueur dominical, Mickael Pietrus a lui été réduit à la portion congrue, affichant un maigre rebond en 12 minutes alors que les Suns venaient à bout des Pacers 110-108. Guère de performance, non plus, chez les battus de la nuit. Boris Diaw a bien compilé 11 points à 5 sur 11 aux tirs, 9 rebonds et 3 passes en 29 minutes, mais il en aurait fallu bien plus pour permettre aux Bobcats de l'emporter à Orlando, le Magic l'emportant 100-86 au terme d'un match maîtrisé de bout en bout. Largués dès le deuxième quart, les Blazers se sont, eux, inclinés 83-90 face aux Hawks et Nicolas Batum n'a pas fait mieux que 9 points à 4 sur 9 aux tirs et 2 rebonds en 36 minutes.