Paris va voyager, Rennes en danger

  • A
  • A
Paris va voyager, Rennes en danger
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Paris découvrira Salzbourg et Bratislava. Rennes affrontera l'Atletico et Udinese.

La sous-campagne européenne permet chaque année à nos clubs français d'aller humer l'air frais de contrées lointaines et inconnues. Cette année encore, Paris et Rennes, les deux seuls clubs tricolores encore en lice en Ligue Europa, vont goûter aux joies des matches champêtres. Présentation des futurs adversaires d'une campagne qui débutera le 15 septembre.

Groupe F : Paris, Athletic Bilbao, Salzbourg et Slovan Bratislava

Athletic Bilbao. Finaliste de la Coupe de l'UEFA (l'ancêtre) en 1977, l'Atletic Bilbao est le plus sérieux adversaire des Parisiens. Mais comme il y a deux qualifiés, ça devrait aller... Sportivement parlant, l'Athletic se targue de ne faire jouer que des Basques dans son équipe, avec sa tête de gondole Fernando Llorente en attaque.

Salzbourg. L'arrivée de Red Bull dans le club en 2005 a marqué un tournant. Depuis, le club a remporté trois titres de champion d'Autriche, soit autant qu'en soixante-dix années avant. Actuel leader du championnat, l'ancien club d'Oliver Bierhoff continue son apprentissage au niveau européen. Le club découvrait la phase de poules de la Ligue Europa la saison dernière pour la première fois. Pour un bilan très moyen : aucune victoire, deux petits points dans un groupe composé de la Juventus, Manchester City et Lech Poznan. Cette fois, ça semble plus jouable.

Slovan Bratislava : le champion de Slovénie tente régulièrement de pointer le bout de son nez sur la scène européenne. Trop souvent, il lui faut rentrer à la maison après un tour, ou deux. Pour croire aux 16es de finale cette année, les Slovènes peuvent compter sur l'ancien Valenciennois Filip Sebo et Mamadou Bagayoko, un homonyme de l'ancien Niçois. Le club est invaincu en six matches de championnat et pourrait être un outsider. Sa qualification au tour précédent contre l'AS Rome en atteste (1-0, 1-1).

Groupe I : Rennes, Atletico Madrid, Udinese et Sion

c3, ligue europa, rennes

© UEFA.COM

Atletico Madrid : vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 2010, l'Atletico fait figure de favori du groupe. Coincé dans leur pays derrière le Real Madrid et le FC Barcelone, les Matelassiers jouent tous les ans pour la 3e place avec Valence, Séville et Villareal. Pour compenser le départ de Kun Agüero pour Manchester City, le deuxième club de Madrid a recruté le Colombien Falcao, meilleur buteur de la précédente édition de la Ligue Europa avec 17 réalisations sous les couleurs de Porto. Le 6-0 (2-0, 4-0) infligé à Guimaraes au tour précédent montre que le club reste tourné vers l'offensive. A confirmer au fil de la saison.

Udinese : éliminé de la Ligue des Champions par Arsenal (0-1, 1-2), Udine avait été avec Naples la bonne surprise du cru 2010. Quatrième devant les deux clubs de Rome, l'Udinese s'appuie sur son capitaine emblématique : Antonio Di Natale. Pour faire sa nouvelle équipe, Francesco Guidolin s'est tourné vers la France. Mehdi Benatia (Clermont), Almen Abdi (Le Mans) et Abdoulwhaid Sissoko (Troyes) sont arrivés cet été. Le départ d'Alexis Sanchez pour Barcelone constitue toutefois une perte conséquente pour le club.

FC Sion : toujours placé mais jamais gagnant depuis des années dans son championnat, le FC Sion compte rafraîchir sa vitrine à trophées. C'est passé par l'arrivée de Laurent Roussey, l'ancien entraîneur de Saint-Etienne, qui a ramené dans ses bagages Pascal Feindouno. Sion, qui n'a jamais vu plus loin que le deuxième tour de la C3 depuis l'an 2000, a peu d'espoirs (voire aucun) de se qualifier. Et étant donné que le club n'a pas respecté l'interdiction de recruter dont il était frappé, ce serait déjà bien de participer...