Paris sur tous les fronts

  • A
  • A
Paris sur tous les fronts
Partagez sur :

En bonne position en championnat et en Ligue Europa, le Paris-Saint-Germain s'est qualifié ce mercredi pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, en s'imposant à Valenciennes (1-3). Camara, Jallet et Luyindula ont répondu à l'ouverture du score de Dossevi. A suivre, Montpellier- Lille puis Marseille-Monaco. Mardi, Auxerre est passé face à Saint-Etienne (2-0).

En bonne position en championnat et en Ligue Europa, le Paris-Saint-Germain s'est qualifié ce mercredi pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, en s'imposant à Valenciennes (1-3). Camara, Jallet et Luyindula ont répondu à l'ouverture du score de Dossevi. A suivre, Montpellier- Lille puis Marseille-Monaco. Mardi, Auxerre est passé face à Saint-Etienne (2-0). Paris a de la réserve. Trois jours après leur victoire contre Marseille (2-1), les Parisiens ont enchainé avec une qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, sur la pelouse de Valenciennes (1-3). Invaincus depuis cinq rencontres, les Rouge et Bleu, sur leur lancée, sont toujours en lice sur tous les tableaux, du championnat à la Ligue Europa. Fidèle à ses habitudes, c'est un onze de départ partiellement remanié qu'a mis en place Antoine Kombouaré pour cette rencontre. Edel, Sakho, Erding, Nenê et Giuly ont pris place sur le banc, supplées sur le pré par Coupet, Camara, Luyindula, Sessegnon et Ceara. L'occasion pour ces quatre joueurs de se montrer, notamment pour Camara, qui s'est plaint ce mercredi dans la presse d'avoir été la seule victime de la débâcle parisienne à Sochaux fin aout. Mais l'ancien Stéphanois va se retrouver directement impliqué sur l'ouverture du score valenciennoise, l'oeuvre de Mathieu Dossevi. Aligné à la place de Pujol, l'ancien mManceau trompe Coupet dès la 3e minute, profitant de la déviation malencontreuse de Camara, déjà coupable d'une perte de balle au début de l'action (1-0, 3e). Ou comment, pour le PSG, redescendre immédiatement de son nuage marseillais... Mais indéniablement, les Parisiens sont dans une bonne passe, et ne vont pas avoir le temps de douter. Sur un coup franc de Jallet, Camara vient placer sa tête et remettre immédiatement les siens dans le bon sens (1-1, 9e). Coupet met Loriot en échec Si les Parisiens ne sont pas totalement rassurants défensivement, ils vont pouvoir profiter des des espaces laissés par une arrière-garde nordiste recomposée en l'absence de Bong. Les alertes se succèdent, signées Hoarau (18e), Luyindula (23e), puis à nouveau Hoarau, trop lent dans son enchaînement (26e). Mais le Réunionnais ne va tarder à se montrer décisif. Sa déviation de la tête trouve Jallet, qui trompe Penneteau d'une frappe croisée (1-2, 27e). Et si Luyindula bute une première fois de la tête sur le gardien valenciennois (31e), l'ancien Lyonnais, parfaitement lancé par un excellent travail de Sessegnon, va réussir le break (1-3, 51e). VA aura le mérite de ne jamais lâcher, mais la baraka va s'emparer de Grégory Coupet. L'ancien gardien des Bleus détourne d'abord magistralement une frappe de Loriot sur son poteau (37e), puis mettre à nouveau en échec le milieu valenciennois d'une belle claquette (42e), avant de voir ce même Loriot expédier sa tête à côté (49e). Saez, sur un bon centre de Danic, ne se montrera pas plus adroit (57e). La dernière chance de relancer le suspense sera pour Danic, mais le coup franc du Breton ne sera toujours pas cadré, le mal valenciennois du jour (74e). Il en fallait plus pour faire trembler le PSG.