Paris sur la mauvaise pente

  • A
  • A
Paris sur la mauvaise pente
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le PSG traverse une période difficile en championnat. La trêve internationale devrait aider les Parisiens à rebondir.

Avec une piteuse série d'une défaite et de trois matches nuls, le Paris Saint-Germain peine à avancer au sein de la Ligue 1. La trêve internationale devrait permettre aux joueurs de la capitale de se remobiliser avant deux déplacements capitaux.S'il y a un club pour qui la trêve internationale arrive au moment opportun, c'est bien le Paris Saint-Germain. La situation comptable du club de la capitale, septième de Ligue 1 avec 13 points après huit journées, n'est pas catastrophique. Surtout vu le peu d'écart qui le sépare du peloton de tête, Monaco, quatrième, n'étant qu'à deux longueurs.Mais c'est davantage la dynamique actuelle qui interpelle. Et Guillaume Hoarau la présente très bien. "On n'avance pas, c'est dur, explique-t-il sur le site du PSG. On bosse pour corriger les détails qui n'ont pas été bons. Il faut continuer à travailler parce que nous ne sommes pas bons. Il faut prendre du recul pendant la trêve et travailler."La situation est préoccupante. Depuis que les hommes d'Antoine Kombouaré sont rentrés bredouilles du Rocher (0-2), le 13 septembre dernier, ils ne sont pas parvenus à relever la tête. S'en sont suivis trois résultats nuls frustrants, contre Lyon (1-1) et Nancy (1-1) au Parc des Princes, et entre temps à Lorient (1-1).Hoarau encore sur la toucheSur ses trois derniers matches, le PSG a eu des opportunités pour se mettre à l'abri, notamment contre l'OL. Mais il a aussi dû faire preuve de caractère pour réussir à revenir au score devant les Lorientais et les Nancéiens. Sans doute un peu usant. "Ça ne veut pas rentrer en ce moment, et la trêve va nous faire du bien pour bosser, espère le défenseur Sammy Traoré. Dans la finition, les Franciliens pèchent. L'absence de Mevlut Erding y est pour quelque chose. Le manque de condition physique de Guillaume Hoarau aussi.Pendant ces deux semaines de trêve, l'attaquant parisien n'aura d'ailleurs pas l'occasion de travailler beaucoup d'autres aspects que sa forme, puisqu'il sera encore indisponible huit jours en raison d'une élongation aux ischio-jambiers. Un pépin de plus pour lui qui revenait tout juste d'une blessure aux adducteurs. Mais Antoine Kombouaré devrait bientôt récupérer son attaquant de poche turc et un pilier en défense, Zoumana Camara. Concernant Mevlut, il a recommencé à courir. Maintenant, il faut du temps pour qu'il retrouve l'intégralité de ses moyens. Mais en tout cas, c'est rassurant", assure-t-il.Pas sûr, donc, qu'il sera prêt pour la reprise, dans une dizaine de jours, avec deux déplacements périlleux successifs pour Paris, à Toulouse et Marseille. Il y a un mois de cela, les Parisiens se réjouissaient de figurer dans un "Big Four" à la française. Les temps ont changé