Paris s'enlise

  • A
  • A
Paris s'enlise
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le club parisien s'incline pour la 3e fois en une semaine, à Sochaux (3-1).

LIGUE 1 - Le club parisien s'incline pour la 3e fois en une semaine, à Sochaux (3-1). Sept. C'est le nombre de buts que le PSG a encaissés en deux mi-temps, la seconde à Tel-Aviv jeudi (défaite 4-3 face au Maccabi, en Ligue Europa) et la première à Sochaux ce dimanche (défaite 3-1). Sept, c'est aussi le nombre de péchés capitaux commis par la défense parisienne, qui a, une nouvelle fois, accumulé les bévues dimanche. Après un début de match encourageant marqué par une belle frappe de Ludovic Giuly (9e), les Parisiens ont cédé sur la première incursion sochalienne après une faute de main de Grégory Coupet sur un centre-tir de Nicolas Maurice-Belay (1-0, 11e). Plus prompt que Mamadou Sakho, l'ancien Manceau Modibo Maïga en a profité pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs. Sakho, on le retrouva quelques minutes plus tard en héros malheureux sur le second but sochalien. Maurice-Belay, encore lui, échappa sur le côté gauche à la vigilance de Christophe Jallet, et servit Ideye. L'attaquant nigérian effaça Sakho avant de tromper un Coupet bien mal inspiré d'un habile tir au premier poteau (2-0, 20e). Ecoutez Robin Leproux au micro de Patrick Muller : Paris conclut sa première période sur un oubli coupable sur corner, Damien Perquis profitant de manque de réaction de Marcos Ceara et de Jallet au coeur de la surface de réparation pour catapulter le ballon de la tête au fond des filets (3-0, 45e+1). Sonné à la pause, le PSG est revenu dans la partie au tout début de seconde période grâce à l'inévitable Hoarau, auteur d'un tir splendide du gauche dans le petit filet opposé. Dominés dans le jeu par une très séduisante équipe de Sochaux, qui ne s'est guère ressentie de l'exclusion précoce de son entraîneur, Francis Gillot (6e), les joueurs d'Antoine Kombouaré n'ont jamais semblé en mesure de revenir à hauteur. Mevlut Erding, Claude Makelele, Mathieu Bodmer ou Stéphane Sessegnon, qui n'avaient pas joué à Tel-Aviv, n'ont pas été capables d'apporter un supplément de fraîcheur. Entré en cours de jeu, Jérémy Clément a, lui, été exclu pour une semelle sur Maïga. Avec une deuxième défaite d'affilée en championnat, après celle concédée face à Bordeaux dimanche dernier (2-1), le PSG glisse dans la deuxième partie du classement, à huit points du leader, Toulouse.