Paris retombe sur terre

  • A
  • A
Paris retombe sur terre
@ Maxppp
Partagez sur :

VOLLEY - Le quadruple champion de France ne disputera pas les play-offs.

VOLLEY - Le quadruple champion de France ne disputera pas les play-offs. Une victoire pour du beurre. Malgré leur succès mardi face à Tourcoing (3-1), lors de la 29e journée de Ligue A, les Parisiens n'ont plus aucune chance de disputer le premier tour des play-offs 2010, payant leurs déficiences accumulées tout au long de la saison. Avec un tableau de quatorze victoires pour quinze défaites, il va sans dire que Jiri Novak et ses partenaires ne pouvaient prétendre à mieux, jamais rentrés dans la peau de prétendant à leur propre succession, en comparaison de leurs vingt succès et six revers enregistrés lors de l'exercice précédent. L'an passé, Paris battait Tourcoing en finale du championnat de France au terme d'un duel globalement maitrisé (3-1, 3-2). C'était encore la belle époque, celle où le club de la capitale régnait en maître sur le volley français, à l'image de sa huitième couronne nationale glanée au cours de la dernière décennie. Un présent devenu passé, peut-être en raison d'un budget revu à la baisse conjugué au manque d'expérience des troupes cette saison. Un mal pour un bien ? S'il est vrai que le club de la capitale aura vécu une saison cauchemardesque, notamment marquée par des blessures à répétition, il faut également pointer du doigt l'irrégularité chronique et l'incapacité des protégés de Mauricio Paes à s'imposer face aux gros bras du Championnat. "Certains joueurs ont aussi mis du temps à s'acclimater", expliquait Jiri Novak, capitaine emblématique du Paris Volley, dans les colonnes de L'Equipe mercredi. Allusion faite aux deux recrues phares de l'intersaison, à savoir Marcel Gromadowski, Champion d'Europe en 2009 avec la Pologne, et Félix Fischer venu remplacer numériquement Marcelo Hargreaves au poste de centre, qui n'ont pas vraiment eu le rendement escompté. L'équipe parisienne avait pourtant réalisé un début de saison canon avec huit victoires sur les dix premières journées, avant de soudainement basculer dans leur spirale infernale. Tout a changé à partir de la défaite concédée à Istanbul le 2 décembre dernier, à l'occasion de la première journée de Ligue des champions. "On a soudain compris toutes nos faiblesses et nos insuffisances. Un truc s'est brisé ce jour-là", concède l'entraîneur franco-brésilien interrogé par L'Equipe. Déchu de son titre cette saison, repartir de zéro n'est peut-être pas une mauvaise chose pour le Paris Volley. "Un grand club doit aussi passer par ces moments-là" admet Novak. Il faut l'accepter. Alors que les play-offs débuteront le 17 avril prochain, le fidèle capitaine du club de la capitale, lui, donne déjà rendez-vous pour la saison prochaine: "Je reviendrai encore plus motivé". Champion de France en 2000, 2001, 2002 et 2003, Paris avait marqué le coup en 2004 et 2005, avant de finalement remettre le couvert par des couronnes en 2006, 2007, 2008 puis 2009. Hors course pour 2010, les Parisiens seront-ils prêts pour 2011 ?