Paris premier sans forcer

  • A
  • A
Paris premier sans forcer
Partagez sur :

Le PSG a tranquillement assuré la première place du groupe J en obtenant le match nul ce mercredi lors de la 6e journée de la phase de poules de la Ligue Europa, sur le terrain du Karpaty Lviv (1-1). Une rencontre sans grande émotion pour des Parisiens qui ont assuré l'essentiel sans forcer leur talent. Dans l'autre rencontre du groupe, Séville et Dortmund se sont neutralisés (2-2).

Le PSG a tranquillement assuré la première place du groupe J en obtenant le match nul ce mercredi lors de la 6e journée de la phase de poules de la Ligue Europa, sur le terrain du Karpaty Lviv (1-1). Une rencontre sans grande émotion pour des Parisiens qui ont assuré l'essentiel sans forcer leur talent. Dans l'autre rencontre du groupe, Séville et Dortmund se sont neutralisés (2-2). La première place pour unique enjeu. Le Paris Saint-Germain n'a pas sorti l'artillerie lourde ce mercredi lors de la 6e journée de la Ligue Europa sur le terrain de Lviv. Antoine Kombouaré avait d'ailleurs laissé pas moins de huit titulaires au repos pour ce déplacement dans le froid de Lviv. Les Parisiens n'ont cependant pas baissé pavillon dans cette rencontre européenne qui ne restera cependant pas dans les annales du club. Paris voulait assurer l'essentiel en ne laissant pas de trop de forces en route, il a totalement eu gain de cause avec un match nul finalement pas si important puisque Séville et Dortmund se sont neutralisés. Paris souhaitait néanmoins poursuivre sa série d'invincibilité. Il aura au moins obtenu cela malgré un premier acte bien faible. A peine peut-on souligner une tête d'Erding (7e) ou cette frappe de Khozanov (18e). Paris est tout de même le premier vraiment en action sur cette récupération de Ceara qui centre vers Erding, à la lutte avec Fedetsky, le ballon revient sur Luyindula qui trompe Tlumak, le portier de Lviv (0-1, 39e). Le PSG est conforté dans ses choix, mais va tout de même changer d'avis d'abord sur cette frappe de loin de Martinyuk que Coupet détourne comme un volleyeur (43e), puis surtout sur cette grosse faute de mains du portier parisien sur un coup franc de Fedetsky (1-1, 45e). Un vrai but gag... Un deuxième acte fantôme Il en aurait fallu un peu plus pour que le Paris Saint-Germain passe réellement en mode action. Les bonnes intentions d'avant-match ont peut-être été congelées dans le froid ukrainien. Toujours est-il que les Franciliens vont en faire encore moins qu'en première période. En face, Lviv inscrit un but signé Kusnetsov refusé pour une position de hors-jeu (51e). Antoine Kombouaré essaye de secouer son groupe avec l'entrée de Maurice à la place de Makonda (69e). Mais ce n'est guère évident. Paris n'est toutefois pas complètement aux abonnés absents comme en témoigne cette superbe ouverture de Sessegnon qui oblige Tlumak à une belle sortie dans les pieds d'Erding (72e). L'entraîneur parisien fait encore tourner avec l'entrée du tout jeune Qasmi à la place de Bodmer (78e) mais mis à part une frappe enroulée de Guruli sur laquelle Coupet se couche bien dans le brouillard (85e), il ne se passe plus rien du tout. Le Paris Saint-Germain achève donc cette première phase avec la première place d'un groupe plutôt relevé puisque Séville finit 2e devant un Borussia Dortmund qui n'a pas réussi à l'emporter (2-2). Devancer ces deux équipes sur la durée, c'est une belle performance qui confirme le bon début de saison parisien. Le PSG passe en 16e avec l'avantage de recevoir au match retour. Les perspectives sont belles.