Paris perd en attendant Pastore

  • A
  • A
Paris perd en attendant Pastore
Partagez sur :

Alors que l'arrivée de Javier Pastore est très attendue, le PSG s'est incliné ce samedi à Londres face aux New York Red Bulls (1-0) dans le cadre de l'Emirates Cup. Pour leur premier match du tournoi, les Parisiens alignaient une équipe largement remaniée... mais en présence des recrues Sirigu, Bisevac, Matuidi ou Ménez. Sans grand rythme et privé de réalisme, Paris s'incline donc mais pourra rebondir dès dimanche contre Boca Juniors.

Alors que l'arrivée de Javier Pastore est très attendue, le PSG s'est incliné ce samedi à Londres face aux New York Red Bulls (1-0) dans le cadre de l'Emirates Cup. Pour leur premier match du tournoi, les Parisiens alignaient une équipe largement remaniée... mais en présence des recrues Sirigu, Bisevac, Matuidi ou Ménez. Sans grand rythme et privé de réalisme, Paris s'incline donc mais pourra rebondir dès dimanche contre Boca Juniors. "Le seul souci, ce sont les arrivées tardives, à une semaine du début du championnat. Il faudra être prêt. Il faudra que les automatismes se fassent pour que les joueurs puissent s'éclater sur le terrain." Antoine Kombouaré s'en doutait vendredi soir quand il nous confiait ses petites inquiétudes et sa condition d'entraîneur "comblé": son PSG nouveau a besoin de temps et il faut bien se garder de toutes conclusions, que ce soit à l'issue de son récital romain en Autriche ou à propos de sa bien pauvre prestation ce samedi à Londres. Bien sûr, il manquait Pastore, sûrement présent dans beaucoup d'esprits mais toujours en attente de transfert et appelé à sublimer le jeu parisien. Mais l'ancien entraîneur valenciennois aura sans doute tiré beaucoup d'enseignements de ce premier match du tournoi londonien de l'Emirates Cup... malgré une défaite (1-0) sans grande importance mais qui confirme que le PSG nouveau a besoin de temps. En attendant Boca Juniors dimanche, c'était donc des New Yorkais en pleine saison qui leur faisaient face, sans Thierry Henry ménagé pour ses retrouvailles dominicales avec Arsenal. Curieux clin d'oeil du destin tout de même, le PSG avait lancé sa saison dernière face à des Américains. Lors d'une tournée de fin de saison aux Etats-Unis, les Parisiens avaient notamment affronté les Chicago Fire et s'étaient surtout retrouvés après une saison frustrante terminée à la 13e place. Christophe Jallet n'avait alors pas hésité à confier au Parisien: "Nous sommes plus unis". Plus d'un an après et dans la foulée d'une saison plus convaincante (4e), le PSG fait face à un nouveau chantier, énorme mais destiné à le faire entrer dans une nouvelle dimension. Ménez intéressant, Sirigu battu pour la première fois Ce samedi, Paris en a semblé encore bien loin. Privé de Gameiro, Nenê ou Hoarau, le club de la capitale a paru emprunté car sans grand rythme et réalisme dans la zone décisive malgré les éclairs de la recrue Ménez, déjà bien en jambes et souvent visée par les fautes américaines. Erding maladroit et Luyindula volontaire mais sans grande inspiration n'ont ainsi pu tromper Rost. Derrière, l'axe Sakho-Bisevac a souffert face à l'athlétique espoir américain Agudelo, 18 ans seulement. Le finaliste de la dernière Gold Cup a livré un joli combat à Sakho. Agudelo profitait d'ailleurs du très mauvais alignement de la défense parisienne pour servir Lindpere en profondeur qui prenait de vitesse Bisevac avant de tromper Sirigu, le portier italien encaissant son premier but sous ses nouvelles couleurs, (1-0, 27e). Pas assez tranchant, Paris n'allait jamais revenir, Kombouaré n'effectuant qu'un seul changement (Bodmer remplacé par Arnaud en fin de match) afin sans doute de valider le travail foncier effectué. Un constat bien plus important que le résultat final. Dimanche, en présence d'une équipe remaniée, apportera d'ailleurs une autre réponse... toujours sans Pastore. Les autres matches amicaux des clubs français: Nice surprend l'Udinese: Vainqueur de Bordeaux et de l'OM ces derniers jours en amical, l'Udinese n'a pu réaliser la passe de trois pour clore sa tournée française. Le club d'Udine s'est fait surprendre par le Gym niçois, battu 1-0 sur un but signé Hellebuyck dès la 20e minute. Et l'OGCN de terminer sa préparation sur un bilan de trois victoires pour un nul et une défaite. Saint-Etienne étrille Evian-Thonon: L'ASSE a fait belle impression ce samedi soir en match amical, bourreau du promu Evian Thonon Gaillard à Chambéry (3-0). Les Verts ont très vite mis les points sur les "i" dans ce match, frappant deux fois dans le premier quart d'heure par Bocanegra (9e) et Sinama-Pongolle (13e), avant que Clément ne corse l'addition (37e). Toulouse bat la Real Sociedad de Montanier: Grâce à un coup franc victorieux de Tabanou en seconde période, le Toulouse FC s'est offert la Real Sociedad de Philippe Montanier, samedi, en match amical (1-0). Après deux revers et trois matches nuls, les Violets, qui n'avaient guère battu que Luzenac au cours de leur préparation, se sont ainsi rassurés à une semaine de la reprise du championnat. Bordeaux domine Montpellier: Plutôt convaincant jusqu'alors dans ses sorties amicales, Bordeaux a conclu sa préparation par une victoire, samedi, aux dépens de Montpellier (1-3). Sané (25e), Modeste (77e) et Maurice-Belay (83e) ont trouvé la faille pour les Girondins alors que les Pailladins, réduits à dix dès la 70e minute, ont sauvé l'honneur sur un penalty de Belhanda (49e). Nancy et Sochaux font match nul: Nancy a enchaîné un quatrième match de préparation sans victoire ce samedi. Tenus en échec par Épinal mercredi, les Lorrains ont concédé un nouveau nul contre Sochaux (0-0) ce samedi à Epinal. A noter que dans le même temps, Valenciennes a également concédé le nul (1-1) face aux Néerlandais de Nimègue. Le début de soirée a également vu les succès de Lorient sur Auxerre (1-0, but de Mareque) et de Brest sur Caen (2-1, buts de Roux et Baysse contre un but de Hamouma).