Paris ne fait pas de quartier

  • A
  • A
Paris ne fait pas de quartier
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le PSG s'est imposé facilement au Parc des princes face à Arles-Avignon (4-0).

LIGUE 1 - Le PSG s'est imposé facilement au Parc des princes face à Arles-Avignon (4-0). Le PSG, qui restait sur trois défaites consécutives avant la trêve internationale, s'est idéalement relancé samedi soir, en écrasant le promu Arles-Avignon (4-0). Dans un Parc des princes qui sonnait un peu le creux, les joueurs d'Antoine Kombouaré se sont rapidement emparés des clés du match. La première grosse opportunité fut pour Nenê, qui s'ouvrit le chemin du but sur la surface avant de buter sur Francisco Pavon (17e). L'ancien Monégasque allait être le dynamiteur de la soirée. À peine une minute plus tard, il fut à l'origine de l'ouverture du score après un magnifique débordement côté droit. Le ballon est finalement revenu dans les pieds de Clément Chantôme qui transmit sur un pas à Ludovic Giuly, lequel trouva Guillaume Hoarau seul devant le but (1-0, 18e). Nenê passeur et double buteur Un peu plus de dix minutes plus tard, Nenê fut passeur décisif sur un corner magnifiquement conclu - et encore du gauche - par Mamadou Sakho, monté aux avant-postes (2-0, 29e). Hoarau et Sakho, les deux Bleus de Paris, sont, semble-t-il, revenus revigorés de leur séjour en équipe de France. Mais le grand homme du match fut bien Nenê et son pied gauche. Sur un coup franc situé à un peu plus de 20 mètres, le Brésilien enroula son ballon qui vint lécher la barre transversale avant de faire trembler les filets de Vincent Planté, impuissant (3-0, 49e). Nenê conclut sa symphonie sept minutes plus tard avec un petit ballon piqué qui mit en lumière les lacunes criantes de l'ACA Arles-Avignon en défense (4-0, 56e). Pas décidé à faire de cadeau, le PSG n'a rien lâché jusqu'à la fin, mais n'a pas retrouvé le chemin des filets. Pas plus que le promu, qui se créa sa plus belle action à la 84e minute de jeu sur une tête de Franck Dja Djédjé. Mais Nenê, encore lui, fut là pour écarter le danger. "On a cherché ce résultat", a confié le gaucher sur Foot+. "On avait la pression car on n'était pas bien sur les trois derneirs matches, ça fait du bien de retrouver la confiance. Le plus important, ce n'est pas le 4-0, mais la victoire." Ce sera également le cas jeudi prochain, en Ligue Europa, où le PSG sera confronté lors de la première journée de la phase de poules à une tout autre opposition, avec le FC Séville.