Paris lâche Sessegnon et veut Payet

  • A
  • A
Paris lâche Sessegnon et veut Payet
Partagez sur :

En conflit avec Antoine Kombouaré depuis fin décembre, Stéphane Sessegnon a finalement eu gain de cause: le milieu de terrain béninois s'est engagé samedi pour trois ans et demi en faveur de Sunderland, sixième de Premier League, qui a également fait signer le Ghanéen Sulley Muntari. Ce transfert rapporte 7 millions d'euros au PSG qui va tenter avec cette somme d'arracher Dimitri Payet à Saint-Etienne.

En conflit avec Antoine Kombouaré depuis fin décembre, Stéphane Sessegnon a finalement eu gain de cause: le milieu de terrain béninois s'est engagé samedi pour trois ans et demi en faveur de Sunderland, sixième de Premier League, qui a également fait signer le Ghanéen Sulley Muntari. Ce transfert rapporte 7 millions d'euros au PSG qui va tenter avec cette somme d'arracher Dimitri Payet à Saint-Etienne. Le grand perdant de l'affaire Sessegnon pourrait finalement s'appeler... Saint-Etienne. Après avoir finalement accepté de céder le Béninois, qui s'est officiellement engagé samedi pour trois ans et demi avec Sunderland pour une somme de 7 millions d'euros, le PSG entend en effet réinvestir immédiatement cette somme, le choix des dirigeants de la capitale s'étant porté sur Dimitri Payet, auteur d'un début de saison en fanfare avec les Verts, au point de connaître ses premières sélections en équipe de France (trois), mais rentré dans le rang depuis. Les premières approches du club de la capitale se sont pour l'instant heurtées à un refus ferme de la part des dirigeants stéphanois, Roland Romeyer confiant notamment dans les colonnes du Parisien: "Il ne partira pas, même à 50 millions d'euros, il est hors de question de se séparer de nos meilleurs éléments." Reste que la situation a évolué ces dernières heures, le Réunionnais ayant, à l'instar de Stéphane Sessegnon à Paris, entamé un bras de fer avec le club forézien afin que ses dirigeants le laissent filer dans la capitale avant la clôture du mercato, lundi prochain à minuit. Le joueur aurait ainsi volontairement séché la mise au vert vendredi avant le match de la 21e journée entre l'ASSE et Toulouse, du coup, Christophe Galtier l'a retiré de la feuille de match. Quelle sera la réaction des dirigeants verts face à l'attitude de l'international ? Ils ont en tout cas le choix entre la fermeté et la possibilité de réaliser un coup financier en récupérant une somme à peu près équivalente à celle versée par Sunderland pour Sessegnon (que Paris avait acheté 10 millions d'euros). En attendant, ce dernier a tourné la page de la L1, posant sur le site des Black Cats avec son nouveau maillot rouge et blanc, Sunderland ayant engagé le même jour le Ghanéen de l'Inter Milan, Sulley Muntari. Les deux hommes, qui ne devraient pas être qualifiés pour la venue de Chelsea mardi, pourraient débuter le week-end prochain à Stoke.