Paris en démonstration

  • A
  • A
Paris en démonstration
Partagez sur :

TOP 14 - Le Stade Français a remporté avec la manière son match de la 9e journée de Top 14 face à Brive (44-16).

Le Stade Français s'est fait plaisir vendredi à Jean-Bouin après sa victoire sur Brive, pour le compte de la 9e journée du Top 14 (44-16). Grâce notamment à deux essais de Mark Gasnier, les Parisiens empochent du même coup le bonus offensif. Une belle soirée pour le public de Jean-Bouin. Condamnés à observer un jeu fermé et sans inspiration une bonne partie de la saison dernière et en ce début de nouvel exercice, les supporters parisiens ont enfin pu applaudir une équipe inspirée, notamment à l'arrière. Ainsi, avec un Gasnier enfin à son niveau et une paire de centres efficace, les hommes de Jacques Delmas et Didier Faugeron ont infligé une correction à des Brivistes qui ont semblé très loin de leur sujet.La première période est à l'avantage des Stadistes, plus volontaires dans le jeu et plus efficaces offensivement. Si Andy Goode passe un drop dès la troisième minute (0-3, 3e), la réaction parisienne ne se fait pas attendre et, suite à une série de regroupements, Oelschig décale Attoub sur la droite et le première-ligne parisien s'engouffre dans la brèche, dans les vingt-deux brivistes. Dans la continuité, Parisse décale Burban et le troisième-ligne aile de 22 ans aplatit tranquillement entre les poteaux (7-3, 8e). Dans la foulée, les Parisiens vont mettre la main sur l'ovalie, une domination que Oelschig, deux fois, et Beauxis, vont traduire au pied au tableau d'affichage, contrairement à un Goode maladroit (16-6, 40e).Et Paris s'est libéré...Au retour des vestiaires, un frisson parcourt les travées de Jean-Bouin lorsque Bastareaud se tord de douleur après un regroupement, le centre international, touché à la cheville, se relève finalement et sort en marchant pour laisser sa place à Messina. Ce dernier ne met pas beaucoup de temps à trouver sa place sur le terrain puisqu'il va inscrire le deuxième essai parisien après un excellent travail de Gasnier (21-6, 48e). L'ancien treiziste australien met ensuite les cannes le long de la touche pour lui aussi s'offrir le bonheur d'aplatir dans l'en-but de Brivistes totalement dépassés (28-9, 56e).Le festival Gasnier continue puisque l'ailier parisien profite d'une ouverture millimétrée de Beauxis au pied pour faire le doublé (37-9, 61e). Les Brivistes tentent alors de réagir et sauvent même l'honneur par Claassen (37-16, 68e). Mais les hommes de Jacques Delmas et Didier Faugeron en ont encore sous la semelle et après un bon travail des "gros" dans un maul, ils alourdissent un peu plus la note par Haskell, qui évoluait d'ailleurs sous les yeux de son sélectionneur, Martin Johnson (44-16, 71e).