Paris avance masqué

  • A
  • A
Paris avance masqué
Partagez sur :

Le mystère reste entier quant à la stratégie qu'adoptera le Paris Saint-Germain lors du mercato estival. Pas sûr de disposer de moyens financiers conséquents, le club de la capitale s'attache pour l'heure à prolonger les contrats de quelques cadres, à l'instar de Mamadou Sakho ou de Clément Chantôme. Pour mieux les vendre ?

Le mystère reste entier quant à la stratégie qu'adoptera le Paris Saint-Germain lors du mercato estival. Pas sûr de disposer de moyens financiers conséquents, le club de la capitale s'attache pour l'heure à prolonger les contrats de quelques cadres, à l'instar de Mamadou Sakho ou de Clément Chantôme. Pour mieux les vendre ? Si le Paris Saint-Germain s'offre un redressement sur le plan sportif depuis le début du printemps, l'incertitude demeure en coulisses. Sujet à la mode sans jamais vraiment l'être, la revente du club de la capitale se discute depuis plusieurs mois, alors même que ce dossier conditionne un autre thème autrement plus concret pour le quidam: celui du mercato estival. Une fenêtre des transferts que le club de la capitale prépare activement, sans savoir pourtant quel sera le budget alloué à cet effet. Une enveloppe dont la taille dépendra évidemment du classement final des hommes d'Antoine Kombouaré dans cet exercice 2010-2011. Car avec ou sans Ligue des champions, l'histoire ne sera pas la même. En cas de qualification pour le tour préliminaire de la plus prestigieuse des compétions européennes, le PSG pourrait nourrir d'importantes ambitions motivées par les substantielles rentrées d'argent qu'implique la coupe aux grandes oreilles. Reste que Zoumana Camara et consorts sont actuellement au pied du podium et la direction du club francilien ne peut tabler sur de l'hypothétique à l'heure où le terrain se prépare pour accueillir les futurs défenseurs de la tunique rouge et bleue. Des noms circulent néanmoins depuis de nombreuses semaines, à commencer par ceux de gardiens de but, le PSG souhaitant s'attacher les services d'un nouveau titulaire pour pallier la retraite annoncée de Grégory Coupet et l'inconstance d'Apoula Edel. David Ospina, Stéphane Ruffier et Nicolas Douchez sont pistés, le gardien rennais représentant la cible privilégiée de par son statut de joueur gratuit, son contrat au sein du club breton arrivant à son terme en juin prochain. Un détail qui n'en est pas un pour un club de la capitale à la trésorerie loin d'être éclatante et qui accuse une dette estimée à 20 millions d'euros. Sakho "sacrifié" ? Dans ces conditions, l'actionnaire Colony Capital ne semble pas disposé à dépenser sans compter l'été prochain. Le président Robin Leproux a récemment indiqué qu'il ne savait pas de combien d'euros il disposerait pour se renforcer et les sommes qui circulent sont plutôt maigres: entre 2 et 8 millions d'euros. Pas de quoi faire des folies pour un club qui souhaiterait malgré tout recruter un défenseur central, deux milieux de terrains (le Caennais Romain Hamouma est sur les tablettes et représente une alternative économique à Dimitri Payet) et un attaquant en plus d'un dernier rempart. Un dessein qui parait incompatible avec les moyens financiers prêtés au PSG. En l'absence de baguette magique, le PSG pourrait donc être amené à vendre certains de ses joueurs pour renflouer des caisses qui sonnent creux. Et contrairement à ce que les apparences laissent penser, les joueurs récemment prolongés pourraient se voir indiquer la sortie pour la bonne santé financière des pensionnaires du Parc des Princes. Après avoir lié son destin à celui du PSG jusqu'en 2014 le 8 mars dernier, Mamadou Sakho pourrait ainsi faire l'objet d'une vente "forcée" qui rapporterait quelque 15 millions d'euros à ses dirigeants, et ce alors que le joueur désire rester à Paris pour maximiser ses chances de participer à l'Euro 2012 avec les Bleus. Clément Chantôme, qui a lui aussi prolongé son contrat jeudi jusqu'en 2015, devrait rester à moins qu'une offre conséquente ne soit faite pour le milieu de terrain âgé de 23 ans, auteur de sa meilleure saison sous le maillot parisien. Enfin, Mevlut Erding voire Guillaume Hoarau pourraient quitter le navire après un exercice très moyen, la manne dégagée par leur vente - entre 6 et 10 millions d'euros - permettant de financer l'arrivée d'un buteur. Reste que ces prolongations de deux cadres (auxquelles a succédé celle de Christophe Jallet ce vendredi) ne sont pas anodines, ces derniers ayant visiblement obtenu des garanties sportives pour la saison prochaine. De la parole aux actes, il y a un pas que les supporters parisiens ne demandent qu'à être franchi alors que l'équation parisienne n'a jamais eu autant d'inconnues...