Paris a-t-il l'étoffe ?

  • A
  • A
Paris a-t-il l'étoffe ?
Partagez sur :

Battu sur la pelouse de l'Athletic Bilbao (0-2), jeudi en Ligue Europa, le PSG a vu clore sa série de dix matches sans la moindre défaite. Le club de la capitale, leader de Ligue 1 en compagnie de Lyon et Toulouse, espère bien se relancer ce week-end lors de la 9e journée. La mission des Parisiens s'annonce toutefois délicate, car c'est l'OL qui se présente ce dimanche au Parc des Princes.

Battu sur la pelouse de l'Athletic Bilbao (0-2), jeudi en Ligue Europa, le PSG a vu clore sa série de dix matches sans la moindre défaite. Le club de la capitale, leader de Ligue 1 en compagnie de Lyon et Toulouse, espère bien se relancer ce week-end lors de la 9e journée. La mission des Parisiens s'annonce toutefois délicate, car c'est l'OL qui se présente ce dimanche au Parc des Princes. Propulsé au rang de favori à grand renfort de millions cet été, le Paris Saint-Germain n'a pas déçu les attentes placées en lui en ce début de saison. Battu par Lorient (0-1) pour son entrée en lice en championnat, le club de la capitale a depuis enchaîné sept rencontres sans la moindre défaite (cinq victoires, deux nuls). Vainqueurs à Montpellier le week-end dernier (3-0), les Parisiens en ont profité pour s'emparer de la tête du classement en compagnie de Lyon et de Toulouse. Invaincu durant dix matches toutes compétitions confondues, le PSG a toutefois vu sa série prendre fin jeudi sur la pelouse de l'Athletic Bilbao en Ligue Europa (0-2). Pour cette rencontre, Antoine Kombouaré avait pris la décision de préserver certains cadres comme Jérémy Ménez et Kévin Gameiro, laissés au repos, ainsi que Blaise Matuidi au coup d'envoi. Car le match le plus important des Parisiens cette semaine a lieu ce dimanche au Parc des Princes face à l'Olympique Lyonnais, en clôture de la 9e journée de Ligue 1. Un choc au sommet du classement que les joueurs de la capitale se doivent de remporter pour confirmer leurs ambitions. "Le match de jeudi a plus laissé une cicatrice mentale que physique. Nous n'avons pas joué. Nous sommes tous un peu triste et il faudra prendre notre revanche dimanche face à Lyon", a confié sur le site du club le défenseur uruguayen Diego Lugano, qui retrouve peu à peu la forme. Outre le résultat, la mission de l'équipe parisienne sera de montrer au cours de cette rencontre de gala qu'elle est bien une équipe compétitive et non pas qu'une somme d'individualités capables d'exploit. Aulas: "Paris a un certain nombre de certitudes que nous n'avons pas" De son côté, le club rhodanien, qui reste sur deux victoires face à Bordeaux en Ligue 1 (3-1) et le Dinamo Zagreb en Ligue des champions (2-0), est aussi en forme mais met volontiers la pression sur son hôte. "Paris a un certain nombre de certitudes que nous n'avons pas encore mais on va jouer crânement notre chance. On a beaucoup plus de blessés qu'eux. Un effectif beaucoup moins riche, beaucoup plus jeune et surtout beaucoup moins onéreux (rires). Donc petit avantage de timing pour le PSG. Mais on ne se plaint pas, ça permet de voir éclore les jeunes qui réussissent un début d'année de grande qualité. Ça faisait partie de notre stratégie", a ainsi confié au micro de RMC le président Jean-Michel Aulas, pour qui le rôle d'outsider convient pour l'instant parfaitement à l'OL, comme cela a pu être le cas pour le Losc la saison dernière. Même volonté de la part de l'entraîneur Rémi Garde de ne pas mettre trop de pression à ses joueurs avant la rencontre: "Je ne sais pas ce que c'est un tournant... Pour moi, tous les matchs à jouer sont un test... Il y a trois points en jeu... Il restera beaucoup de points à prendre après ce rendez-vous. Si on perd, cela ne ternirait pas notre parcours et si on gagnait, on ne fêterait pas ce succès. Ce match est un match particulier par son contexte général...". Toujours privé de Cris, Ederson, Gourcuff et Lisandro, l'OL devra aussi se passer des services de Grenier, touché à la cuisse gauche mardi face à Zagreb. Mais les Rhodaniens pourront compter sur un Bafé Gomis, en état de grâce actuellement, pour tenter de contrecarrer les plans de Pastore et sa bande.