Paris a la cote

  • A
  • A
Paris a la cote
Partagez sur :

Quatrième du championnat de France version 2010-11, le Paris Saint-Germain disputera la Ligue Europa la saison prochaine. Séduisant sur le plan du jeu, mais limité quantitativement, le PSG doit se renforcer cet été s'il veut enfin décrocher la Ligue des champions. L'arrivée de l'investisseur qatari pourrait l'aider à atteindre cet objectif.

Quatrième du championnat de France version 2010-11, le Paris Saint-Germain disputera la Ligue Europa la saison prochaine. Séduisant sur le plan du jeu, mais limité quantitativement, le PSG doit se renforcer cet été s'il veut enfin décrocher la Ligue des champions. L'arrivée de l'investisseur qatari pourrait l'aider à atteindre cet objectif. La victoire, dimanche, de Lyon à Monaco (0-2) a anéanti les espoirs de Paris de disputer les barrages de la Ligue des champions la saison prochaine. L'OL a fini l'exercice avec 64 points, quatre de plus que le PSG, dont le match nul à Saint-Étienne (1-1) n'a donc pas laissé de regrets. Les Parisiens ont terminé quatrièmes et joueront la Ligue Europa à venir, avec Sochaux et Rennes. Comme en 2010. "On n'a pas perdu la Champions League face aux Verts, examinait Sylvain Armand. Je pense que nous avons bêtement laissé des points sur des matches précédents. Ça reste cependant une belle saison". On n'écrira pas le contraire. Car si le club de la capitale n'a pas remporté de titre, il a été plus séduisant que l'année passée, quand il avait gagné la Coupe de France. "On a montré au niveau du jeu que nous aurions pu espérer mieux", remarquait Christophe Jallet. Les faits sont là: le PSG a échoué au pied du podium, alors qu'il avait pris la treizième place il y a un an. Il a aussi obtenu son premier billet européen via le championnat de France depuis 2004. Malheureusement pour lui, son banc de touche a manqué de profondeur au moment d'enchaîner les nombreux matches de Coupes. Puis l'efficacité a fui. Avec quel budget ? "J'espère qu'on va s'appuyer sur cette saison pour le nouvel exercice qui, je le souhaite, nous verra terminer dans les trois premiers", concluait Antoine Kombouaré. Avant de penser à l'avenir, l'entraîneur kanak va quand même devoir vivre dans le présent. L'été s'annonce chaud à Paris, entre les joueurs non retenus (Apoula Edel, Sammy Traoré), ceux qui veulent aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs (Jérémy Clément, Péguy Luyindula), et les néo-retraités (Claude Makelele et Grégory Coupet). Au rayon des arrivées, Nicolas Douchez a déjà été recruté, tandis qu'Alou Diarra et Kevin Gameiro sont des priorités. Reste à savoir de quelle enveloppe disposeront les dirigeants parisiens pour le recrutement. Avec la venue de l'investisseur qatari, les supporters se laissent aller à des fantasmes. A ce sujet, Sébastien Bazin, le responsable Europe de Colony Capital, qui conserve 30% des parts du club, reste prudent: "Il (le budget, ndlr) sera sensiblement le même que celui de cette année. Mais je n'ai pas de raisons de croire qu'il sera inférieur au précédent. Ce que je peux vous dire c'est que cet investisseur vient pour que ce club soit au premier niveau français et européen". De bien belles promesses...