Oui mais non...

  • A
  • A
Oui mais non...
Partagez sur :

Chris Paul n'ira pas aux Lakers, du moins pas pour l'instant. Alors que l'accord envoyant le meneur des Hornets à Los Angeles était ficelé, David Stern a décidé jeudi soir de mettre son veto estimant que la NBA, propriétaire de la franchise de New Orleans, avait son mot à dire. Cet échange à trois équipes aurait notamment envoyé Pau Gasol aux Houston Rockets.

Chris Paul n'ira pas aux Lakers, du moins pas pour l'instant. Alors que l'accord envoyant le meneur des Hornets à Los Angeles était ficelé, David Stern a décidé jeudi soir de mettre son veto estimant que la NBA, propriétaire de la franchise de New Orleans, avait son mot à dire. Cet échange à trois équipes aurait notamment envoyé Pau Gasol aux Houston Rockets. Après cinq mois de lock-out, David Stern était "heureux que les gens parlent à nouveau de basket". Il va vite déchanter. A peine le nouvel accord collectif ratifié et le marché des transferts ouvert que la NBA doit faire face à une nouvelle polémique: l'annulation par le patron de la ligue himself du transfert de Chris Paul aux Lakers. Un échange pourtant tout ce qu'il y a de plus classique entre New Orleans, Los Angeles et Houston, préparé depuis plusieurs jours par les managers de ces équipes, qui est tombé à l'eau pour deux raisons: parce que "CP3" est une star et qu'il aurait formé avec Kobe Bryant un duo d'enfer au sein d'une grosse franchise ; et parce que les Hornets sont depuis 2010 la propriété... de la NBA. La situation est effectivement assez singulière. New Orleans a tout intérêt à céder Chris Paul avant la date limite des transferts car le meneur All-Star sera en fin de contrat l'été prochain et pourra partir ailleurs librement, sans aucune contrepartie. Et en même temps, en envoyant "CP3" aux puissants Lakers, les Hornets - la ligue, donc - donnerait le message inverse que celui qu'elle a voulu faire passer durant le lock-out, à savoir protéger davantage les petites équipes face aux grandes. Hasard ou coïncidence, c'est au moment où tous les propriétaires étaient réunis à New York pour signer le nouveau CBA que David Stern a pris la décision de s'opposer à ce deal. Sans doute, semble-t-il, sous la pression de quelques-uns, dont Dan Gilbert, le boss des Cleveland Cavaliers. Howard entre L.A. et New Jersey ? "Ce n'est pas vrai, les propriétaires ne sont pas opposés à ce transfert, a affirmé Mike Bass, le porte-parole de la NBA. Il n'en a jamais été question lors de la réunion du board et les dirigeants de la ligue ont simplement refusé cet accord pour des raisons de basket-ball." Des raisons sportives ? Admettons. Mais New Orleans n'était pas vraiment perdant dans cet échange à trois puisque les Hornets devaient récupérer Lamar Odom des Lakers, Kevin Martin et Luis Scola des Rockets, Pau Gasol devant lui faire le trajet de Los Angeles à Houston. Sur le papier, tout le monde semblait y trouver son compte car la franchise texane accueillait là un nouveau pivot dominant pour succéder au retraité Yao Ming. Mais voilà, finalement, personne ne bouge. "Wow", telle fut la réaction sur Twitter de Chris Paul, qui reste pour l'instant à contrecoeur en Louisiane et envisagerait même de porter plainte contre la ligue... Lamar Odom a lui aussi été abasourdi, plus par le fait que Los Angeles ne veuille plus de lui. Quant à Pau Gasol, il répète depuis plusieurs jours qu'il ne veut pas quitter la Californie. Si un autre accord est trouvé, ou que celui-ci est finalement accepté, ils n'auront pas leur mot à dire. Cela fait partie du business de la NBA. Les Lakers pourraient se consoler avec l'arrivée d'un autre habitué du All-Star Game: Dwight Howard. Mais aux dernières nouvelles, le pivot du Orlando Magic souhaiterait rejoindre Deron Williams aux New Jersey Nets. Reste à savoir ce qu'en pense David Stern...