Oublié, Knysna ?

  • A
  • A
Oublié, Knysna ?
Partagez sur :

C'est ce jeudi en début d'après-midi que Laurent Blanc lèvera le voile sur la sélection tricolore appelée à affronter le Luxembourg dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012 puis la Croatie en match amical. Sanctionnés pour leur implication dans le triste épisode de Knysna, mais pré-convoqués, Franck Ribéry et Patrice Evra, pourraient effectuer leur grand retour en bleu. Jérémy Toulalan a également ses chances.

C'est ce jeudi en début d'après-midi que Laurent Blanc lèvera le voile sur la sélection tricolore appelée à affronter le Luxembourg dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012 puis la Croatie en match amical. Sanctionnés pour leur implication dans le triste épisode de Knysna, mais pré-convoqués, Franck Ribéry et Patrice Evra, pourraient effectuer leur grand retour en bleu. Jérémy Toulalan a également ses chances. Luxembourg-France puis France-Croatie, un rendez-vous à ne pas manquer dans l'optique de la qualification pour l'Euro 2012 puis un match amical contre une sélection toujours délicate à appréhender, la double confrontation internationale qui se profile pour les Bleus revêt une importance toute particulière. Et pas seulement pour les enseignements du terrain que Laurent Blanc va pouvoir en tirer. A cette occasion, deux anciens cadres tricolores, voire trois, vont peut-être signer leur retour. La confirmation - ou l'infirmation - est attendue jeudi après-midi au siège de la Fédération française de football. Selon les fuites coutumières à la veille d'une échéance internationale, Franck Ribéry et Patrice Evra auraient reçu une pré-convocation pour le déplacement au Luxembourg et la réception de la Croatie au Stade de France, les 25 et 29 mars. Une éventualité corroborée par les points d'observation choisis par Laurent Blanc et son adjoint Alain Boghossian cette semaine: l'Allianz-Arena où le Bayern de Franck Ribéry a accueilli l'Inter en huitième de finale retour de la Ligue des champions et Old Trafford où les internationaux marseillais que sont Steve Mandanda, Loïc Rémy et Mathieu Valbuena ont croisé le Mancunien Patrice Evra. Le "Président" ne s'en est jamais caché: s'il n'a évidemment pas apprécié la mutinerie de Knysna, cet été lors du Mondial sud-africain, il a toujours claironné que l'aspect sportif seul primerait à l'heure de ses choix, une fois purgées les suspensions des fauteurs de trouble présumés. Sélectionnable depuis le 7 septembre dernier, Jérémy Toulalan, jugé trop juste par le patron des Bleus, n'a ainsi jamais été rappelé à ce jour en équipe de France. Patrice Evra a lui été pré-convoqué en février avant France-Brésil, sans toutefois être confirmé dans la liste finale. Au grand dam de Jouanno... "La question est de savoir si Franck, lorsqu'il est à son meilleur niveau, est indispensable à l'équipe de France sur le plan sportif. Je pense que oui. Mais a-t-il vraiment retrouvé son meilleur niveau ? Je n'en suis pas sûr", avouait Laurent Blanc il y a quinze jours sur un plateau de Canal +. Au vu des dernières sorties de l'intéressé, il y a fort à parier que le Boulonnais soit de la partie contre le Luxembourg et la Croatie. Jérémy Toulalan et Patrice Evra souffrent davantage de la concurrence potentielle mais donnent actuellement entière satisfaction à leurs clubs respectifs. Et le second semble tout désigné pour suppléer un Eric Abidal qui ne pourra hélas endosser sa 53e cape dans huit jours. Invitée mardi à l'Insep à réagir à ce probable retour en bleu de certains indésirables à ses yeux - "Qu'ils reviennent serait inadmissible", clamait-elle encore fin janvier - la ministre des Sports Chantal Jouanno nous a confié son sentiment, inchangé pour ce qui la concerne: "Ce serait dommage parce que je pense que la page de l'Afrique du Sud n'est pas encore tournée dans l'esprit des Français. [...] La décision n'appartient qu'à Laurent Blanc. C'est lui qui sélectionne. Moi, je suis là pour défendre les valeurs du sport. Il faut vraiment être vigilant parce que le foot est Le sport populaire et il ne faut qu'il donne le sentiment de se marginaliser par des affaires à répétition." Reste à imaginer l'accueil du Stade de France, le 29 mars, si Franck Ribéry, Patrice Evra et/ou Jérémy Toulalan venaient à être retenus jeudi.