Où s'arrêtera l'AJA ?

  • A
  • A
Où s'arrêtera l'AJA ?
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Auxerre s'impose à Toulouse (3-0), et reste dans la course au titre.

LIGUE 1 - Auxerre s'impose à Toulouse (3-0), et reste dans la course au titre. Auxerre prend ses aises. Solidement installés à la deuxième place du championnat, les Bourguignons ne comptent pas lâcher prise, en témoigne leur victoire nette et sans bavure à Toulouse, dimanche, lors de la 34e journée de Ligue 1 (3-0). Alors qu'ils n'ont plus perdu en championnat depuis le 2 février et ce drôle de revers à Grenoble (5-0), les hommes de Jean Fernandez semblent être les derniers à pouvoir priver l'Olympique de Marseille du titre. Des Phocéens qu'ils affronteront d'ailleurs vendredi prochain, pour ce qui s'apparente presque à la finale de cet exercice 2009/2010. A Toulouse, les Ajaïstes ont une nouvelle fois éprouvé une recette qui a fait ses preuves cette saison : une défense solide, la meilleure de Ligue 1, un schéma de jeu attentiste, et des joueurs clés décisifs dans la zone de vérité. Ainsi, c'est Benoît Pedretti qui commence le travail d'un coup franc lointain qui ne trouve aucune tête, mais bien le fond des filets d'un Olivier Blondel surpris (1-0, 47e). Jelen signe un doublé Par la suite, l'AJA va tranquillement gérer son pécule, même s'il faut une parade d'exception d'Olivier Sorin devant André-Pierre Gignac (58e), pour conserver la petite avance prise. Avant que le buteur maison. Ireneusz Jelen ne mette fin aux débats en partant à la limite du hors-jeu, pour fusiller le gardien adverse (2-0, 67e). Le Polonais remet le couvert quelques minutes plus tard en signant un doublé après un bon centre de Valter Birsa (3-0, 79e). Pendant ce temps-là, la région Nord-Pas de Calais vivait le dernier derby de sa saison avec la rencontre entre Lens et Valenciennes. Un match sans enjeu puisque les deux équipes ont d'ores et déjà assuré leur maintien, tout en étant lâché dans la course à l'Europe. Au final, le stade Bollaert a assisté à un match plutôt plaisant, avec un nul somme toute logique (1-1). Si un ancien de VA, Sébastien Roudet, crucifie ses anciens coéquipiers (1-0, 38e) en première période, Grégory Pujol récompense la nette domination des siens après la pause (1-1, 73e).