Orléans s'arrache pour les As

  • A
  • A
Orléans s'arrache pour les As
Partagez sur :

BASKET - Orléans s'impose face à Paris-Levallois, après prolongations, vendredi lors de la 15e journée.

Dominés une bonne partie de la rencontre, les Orléanais ont arraché la victoire en prolongations face à Paris-Levallois, vendredi, pour le premier match de la 15e journée de Pro A, et se qualifie pour le Tournoi des As.Habitués à s'imposer en terre hostile, souvent chez des grosses cylindrées (Villeurbanne, Roanne), les Parisiens ont bien cru refaire le coup aux Orléanais vendredi soir, en match avancé de la 15e journée, et se rapprocher ainsi de la Semaine des As. Manque de chance (ou d'expérience ?), ce sont leurs hôtes qui ont fait la bonne opération de la soirée en s'imposant 94 à 90 après prolongation, alors que les Franciliens ont pourtant longtemps cru tenir le bon bout, et ce jusque dans les ultimes secondes.Habitué à endosser le rôle du sauveur, Vassallo a cette fois déraillé dans le money-time, alors que le Portoricain avait la balle de match en mains. Mais à écouter leur jeune meneur, les Parisiens ne visaient pas vraiment les As. "Ce sont de petits détails qui nous coûtent le match, avouait Albicy au micro de Sport +. Les As, c'était un plus mais ce n'était pas notre objectif." Une compétition à laquelle devraient prendre part les Orléanais, qui ont bien capitalisé sur leur expérience – pourtant malheureuse avec 7 défaites en 10 matches – en Euroligue pour rebondir en championnat.Banks sonne la révolte"Aucun relâchement, aucune erreur ne se pardonne", confiait ainsi Tony Dobbins après avoir découvert la prestigieuse compétition européenne. Une expérience qui a donc bien servi aux joueurs de l'Entente, qui ne se sont pas affolés malgré les séries infligées par leurs adversaires, et notamment un 12-0 qui permettait aux joueurs du PL de mener 56 à 49 après 24 minutes de jeu. Les deux équipes avaient plutôt fait jeu égal jusque là, la bonne entame orléanaise ayant été stoppée par la montée en puissance de Vassallo (18 points au total).Mais c'est bien Banks (26 points et 6 passes) qui allait être, avec l'apport d'un Vaty en pleine ascension (22 points et 9 rebonds), le grand bonhomme de cette rencontre, malgré une adresse douteuse à 3 points (6/16). Et à cinq minutes du terme, alors que les visiteurs menaient 73 à 67 et croyaient bien avoir le match en mains, Banks sonnait la révolte et parvenait à arracher la prolongation suite à l'erreur de Vassallo (79-79). Et malgré un ultime sursaut dans le sillage de l'épatant Hamilton (24 points et 9 rebonds), les hommes de Jean-Marc Dupraz s'inclinaient au final 94 à 90.