Orléans dissout la Chorale

  • A
  • A
Orléans dissout la Chorale
Partagez sur :

Il n'y a pas eu photo entre Orléans et Roanne (82-50), vendredi soir, en ouverture de la 8e journée de Pro A. Pour la première de Luka Pavicevic sur le banc ligérien, l'OLB n'a fait aucun cadeau à la Chorale, qui confirme ses difficultés à l'extérieur. Avec 19 points et 11 rebonds, Amara Sy a été l'homme du match.

Il n'y a pas eu photo entre Orléans et Roanne (82-50), vendredi soir, en ouverture de la 8e journée de Pro A. Pour la première de Luka Pavicevic sur le banc ligérien, l'OLB n'a fait aucun cadeau à la Chorale, qui confirme ses difficultés à l'extérieur. Avec 19 points et 11 rebonds, Amara Sy a été l'homme du match. Luka Pavicevic n'a pas trouvé les mots. Pas encore. Pour sa première apparition en Pro A sur le banc de Roanne, le successeur de Jean-Denys Choulet n'est pas parvenu à régler le problème de la Chorale qui, vendredi soir à Orléans en ouverture de la huitième journée du championnat, a concédé sa quatrième défaite de la saison à l'extérieur en autant de sorties (82-50). Les raisons de ce faux pas tiennent autant à la faillite collective des Roannais, illustrée par John Holland (10 points, 2 rebonds), qu'au bel équilibre de l'OLB, aussi inspiré en périphérie que dessous. Une semaine après leur terrible revers face au Paris-Levallois (76-79), un match qu'ils avaient en main avant qu'Eric Chatfield ne les punisse, les joueurs de Philippe Hervé ont prouvé qu'ils avaient de l'avenir, ou en tout cas suffisamment de qualités pour tenir la distance dans la course à la Semaine des As, à l'image d'Amara Sy (19 points, 11 rebonds). "On a essayé de faire un match complet jusqu'à la fin, a-t-il réagi sur Sport+. On avait encore en travers de la gorge le match de la semaine dernière, où on s'était écroulés dans les cinq dernières minutes. Toute la semaine, on a gardé ça en tête." Braud: "On était prêts à ça. Enfin, on pensait l'être..." Ruminer les mauvais souvenirs ne fait, généralement, pas avancer. Mais les Orléanais ont eu raison de tirer les leçons de leur douloureux finish contre le PL car, cette fois, ils n'ont pas laissé échapper la victoire alors qu'ils menaient de plus de trente points à cinq minutes de la fin (75-42, 35e). "Depuis le début de saison, on produit le même jeu et chez nous, on sait qu'on n'a pas le droit à l'erreur", a ajouté Amara Sy. En attaque, l'OLB a su profiter des tirs ouverts laissés par les Ligériens pour faire enfler l'écart d'entrée (22-11, 10e). Avec 60% de réussite aux shoots, ils ont ensuite bien géré leur avance en profitant des trop nombreuses pertes de balles adverses (16) pour prendre le large (35-18, 20e). Des maladresses symptomatiques des difficultés de la Chorale à se trouver offensivement, Uche Nsonwu-Amadi (9 points, 9 rebonds) ayant du mal à exister dans la raquette orléanaise. Rick Jackson, out trois semaines, n'aurait pas été de trop... Et ce n'est pas le réveil tardif de John Holland, longtemps bloqué à... 1 point, qui a changé quelque chose. "On savait qu'ils allaient être remontés à bloc après leur défaite de la semaine passée et on était prêts à ça. Enfin, on pensait l'être..., a déploré Philippe Braud. On n'a pas mis l'intensité nécessaire pour bien rentrer dans le match et voilà le résultat. [...] J'espère que ça va nous aider à travailler et à nous remettre en question." Luka Pavicevic a du boulot.