Orlando et Miami au tapis

  • A
  • A
Orlando et Miami au tapis
Partagez sur :

Soirée difficile pour les deux franchises de Floride puisque le Magic comme le Heat ont vu leurs séries de victoire s'arrêter. Orlando a été stoppé à La Nouvelle Orleans 92-89 en prolongation et Miami ne battra pas le record des victoires à l'extérieur puisqu'après 13 succès consécutifs, le Heat a plié chez les Clippers 111-105.

Soirée difficile pour les deux franchises de Floride puisque le Magic comme le Heat ont vu leurs séries de victoire s'arrêter. Orlando a été stoppé à La Nouvelle Orleans 92-89 en prolongation et Miami ne battra pas le record des victoires à l'extérieur puisqu'après 13 succès consécutifs, le Heat a plié chez les Clippers 111-105. Une fois n'est pas coutume, les Clippers sont donc venus au secours des Lakers. Alors que la promotion 1971-72 de la maison or et pourpre voyait son record de 16 victoires consécutives à l'extérieur menacé par le Heat et son Big Three, c'est en effet l'autre franchise de L.A. qui a mis fin à la belle série des Floridiens. Forts d'un départ canon, les Clippers passant un 44-26 à leurs prestigieux visiteurs dès le premier quart, les Californiens se sont en effet offert un succès de prestige en disposant finalement de Miami 111-105. Le Big Three floridien s'est pourtant employé. Dwyane Wade a ainsi compilé 31 points, 7 rebonds et 5 passes, LeBron James signé 27 points, 8 rebonds et 6 passes et Chris Bosh complété le tableau avec un solide double-double, 26 points et 13 rebonds malgré un 6 sur 17 aux tirs. Las, si les trois compères ont donc fait tourner l'attaque floridienne, la défense n'a en revanche pas suivi. Le festival californien lors du premier quart le confirme évidemment, les Clippers affichant un indécent 77% de réussite collective pour terminer à un 50% d'adresse sur le match. Et comme à son habitude, Blake Griffin a montré l'exemple, terminant avec un nouveau double-double majuscule grâce à ses 24 points et 14 rebonds. Pour autant, le rookie prodige de la maison Clipper a, cette fois, partagé a vedette puisqu'Eric Gordon a terminé meilleur marqueur des siens avec 26 points, Baron Davis complétant le tableau avec 20 points et 9 passes. A La Nouvelle-Orleans, les bourreaux du Magic s'appellent Marcus Thornton et Emeka Okafor. Mais également Jameer Nelson, Hedo Turkoglu ou JJ Redick. Car si Thornton a été particulièrement décisif avec ses 22 points et 9 rebonds, inscrivant notamment un tir primé et un autre à mi-distance cruciaux en prolongation, si Emeka Okafor a réussi à exister face à Dwight Howard avec 18 points et 14 rebonds, ce sont bien les artificiers floridiens qui ont précipité la chute du Magic. Howard a eu beau s'employer, au point d'un aller d'un nouveau double double-double en compilant 29 points et 20 rebonds, il n'y a bien eu que Jason Richardson, 21 points au compteur, pour l'aider. Pour le reste, la sortie chez les Hornets, conclue par une défaite 92-89 en prolongation, aura le plus souvent ressemblé à un concours de maladresse. Et difficile de désigner un vainqueur entre Jameer Nelson, 2 points à 1 sur 9, Hedo Turkoglu, 8 points à 2 sur 10, Brandon Bass, 6 points à 3 sur 13, et même JJ Redick, venu du banc pour rendre 5 points à 2 sur 11 et manquer un dernier trois points synonyme de nouvelle prolongation ! De quoi expliquer le 39% de réussite collective, Orlando faisant longtemps illusion grâce à Howard, donc, mais également aux 12 tirs primés enquillés. Deux ratés floridiens qui donnent le sourire à Boston puisque la franchise a profité de la défaite du Heat pour récupérer les commandes de la Conférence Est. Deux jours après un indigne revers face aux Rockets, les Celtics n'ont d'ailleurs pas fait semblant pour renouer avec la victoire. Face à des Kings , il est vrai en quête d'un succès à l'extérieur depuis 12 sorties, Boston s'est en effet imposé 119-95 au terme d'un match maîtrisé de bout en bout. A l'image d'un Paul Pierce, meilleur marqueur des siens avec 25 points à 10 sur 14 aux tirs, ou d'un Rajon Rondo, auteur de 10 points et 13 passes. Au final, si Shaquille O'Neal a encore eu des problèmes avec l'arbitre Bob Delaney (le même que face au Magic, le jour de Noël), ils ont été huit Celtics à termine à plus de 10 points, les obscurs Von Wafer ou Semih Herden se mêlant ainsi à la fête avec 12 et 10 points. A Sacramento, en l'absence de Kevin Martin, Carl Landry et Beno Udrih ont signé 17 et 16 points.