Opération rédemption à Miami

  • A
  • A
Opération rédemption à Miami
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Le deuxième Masters 1000 de la saison s'ouvre ce mercredi à Miami.

TENNIS - Le deuxième Masters 1000 de la saison s'ouvre ce mercredi à Miami. Voilà une belle occasion de se rattraper. Eliminé prématurément à Indian Wells par Marcos Baghdatis au troisième tour, Roger Federer se lancera cette semaine à Miami à la conquête d'un 17e titre en Masters 1000. En cas de succès final sur l'île de Key Biscane, le n°1 mondial égalerait le record de victoires dans cette catégorie de tournois détenu par André Agassi. Mais plus qu'un nouveau record, c'est du rythme en compétition que recherche le Suisse, qui n'avait plus joué depuis son sacre à l'Open d'Australie en janvier dernier. "Cela va revenir en jouant des matches, avait expliqué Federer à Indian Wells. J'espère en faire plus à Miami. Je vais faire beaucoup de sets d'entraînements d'ici là. C'est ce qui me manque actuellement." Après sans doute Montanes au troisième tour, le patron du circuit pourrait retrouver Simon ou Berdych en huitièmes avant un premier gros test contre Verdasco ou Cilic. Malgré un bon parcours en Californie, Rafael Nadal, battu par Ljubicic en demie, a perdu sa troisième place au classement ATP au profit d'Andy Murray. Les sensations reviennent pour le Majorquin, encore perturbé par ses genoux à Melbourne. Seul point noir: un 12e tournoi d'affilée sans titre. "Je crois que cela vous inquiète plus que moi. Je me sens tout à fait prêt à gagner un ou plusieurs grands titres dès maintenant. Physiquement, je suis affûté. Je n'ai aucune appréhension avec mes genoux. Je n'ai pas peur de m'engager à fond dans les courses et je trouve surtout que mon coup droit fait à nouveau très mal", a lâché l'Espagnol. Ce n'est pas d'ailleurs pas la première fois qu'il traverse une telle période de disette. A deux reprises (entre Roland-Garros 2006 et Indian Wells 2007, puis entre Stuttgart 2007 et Monte-Carlo 2008), Nadal n'avait pas soulevé le moindre trophée. Des séries qui ont à chaque fois pris fin lors du 13e tournoi. CQFD. Tsonga-Nadal en quart de finale ? Placé dans la partie de tableau de Novak Djokovic, "Rafa" entrera rapidement dans le vif du sujet avec sans doute Dent en hors d'oeuvre, puis Nalbandian avant Ferrer ou Karlovic et un éventuel gros combat contre Tsonga en quarts. Le Serbe, tête de série n°2, tentera lui de corriger ses problèmes au service. Le changement de geste qu'il vient de s'imposer n'est pas encore vraiment au point, comme le montrent ses nombreuses double-fautes. Le finaliste de l'édition 2009, qui fait preuve d'une grande irrégularité depuis quelques semaines, s'emploiera à renouer avec des bases solides comme ce fut le cas lors de son succès à Miami en 2007. Constat identique pour Andy Murray, le tenant du titre, tombé sur un Söderling en pleine confiance à Indian Wells. Les deux hommes pourraient d'ailleurs recroiser le fer la semaine prochaine, au stade des quarts de finale. Meilleur français en Californie avec une place en huitièmes, Jo-Wilfried Tsonga vise plus haut à Miami. Du moins un stade de la compétition qui va mieux avec son ambition de s'installer durablement dans le Top 10. Quart de finaliste l'an dernier, le Manceau se verrait bien atteindre le dernier carré. Après une possible entrée en matière contre Arnaud Clément, son tableau est largement à sa portée jusqu'en huitièmes, avant un éventuel quart contre Nadal et une demie face à Djokovic. De son côté, Gaël Monfils, sorti dès le deuxième tour à Indian Wells, a pris place dans le dernier quart du tableau où se trouvent cinq autres joueurs tricolores. Le Parisien pourrait d'ailleurs croiser la route de Marc Gicquel pour débuter son tournoi. Richard Gasquet, parti s'étalonner au Challenger de Sunrise la semaine passée, sera lui opposé à Olivier Rochus, avant un éventuel choc contre Djokovic derrière. Pas simple. Mais il en a l'habitude.