On l'avait presque oublié...

  • A
  • A
On l'avait presque oublié...
Partagez sur :

Près d'un an après une sortie manquée à Stockholm, Usain Bolt revient à la compétition à Rome, pour la troisième réunion de la Diamond League. Une rentrée qui génère bien sûr énormément d'attentes, surtout à trois mois des championnats du monde de Daegu. Face à Asafa Powell mais aussi Christophe Lemaitre, le roi du 100 m ne vient pas pour frapper un grand coup. Officiellement en tout cas.

Près d'un an après une sortie manquée à Stockholm, Usain Bolt revient à la compétition à Rome, pour la troisième réunion de la Diamond League. Une rentrée qui génère bien sûr énormément d'attentes, surtout à trois mois des championnats du monde de Daegu. Face à Asafa Powell mais aussi Christophe Lemaitre, le roi du 100 m ne vient pas pour frapper un grand coup. Officiellement en tout cas. Usain Bolt est de retour. Et bien sûr, ça ne passe pas inaperçu. Pour faire bien, l'extraterrestre du sprint a revêtu le maillot de la Squadra Azzurra (la sélection italienne de football) lors de sa conférence de presse de pré-meeting à Rome, où le Jamaïquain a régalé les photographes en prenant plusieurs poses dignes d'une star hollywoodienne. Bref, Bolt a fait du Bolt. Comme d'habitude, il faudra confirmer cette attitude sur la piste. Et comme d'habitude, il a de fortes chances d'y arriver. "Je veux juste montrer que je suis de retour, a simplement déclaré le Jamaïquain aux journalistes, dans des propos relayés sur le site de la Diamond League. Je n'ai pas besoin de records, mais j'ai envie de gagner et de rester au sommet. Un nouveau record du monde, ce n'est pas le plus important." Même pour le plus grand, il s'agit donc de faire les choses dans l'ordre. Battu le 6 août dernier à Stockholm par Tyson Gay pour sa dernière sortie sur 100 m - 9"84 pour l'Américain, contre 9"97 pour Bolt - le Jamaïquain doit avant tout reprendre goût à la victoire. C'est que les championnats du monde ne débutent que dans trois mois... "Je veux juste voir où j'en suis, et voir ce que je dois faire pour les Mondiaux. Mais je me sens en forme." Malgré tout, Bolt est un humain. Si, si... Comme tout le monde, il a des sentiments, des craintes et même des peurs. "Pour la première fois, je suis un peu nerveux, à cause de Stockholm.""Lemaitre sera parmi les trois, quatre premiers mondiaux" Asafa Powell devrait tenir le rôle de maître étalon à Rome, pour ce troisième meeting de la Diamond League. Le Trinidadien Richard Thompson, théoriquement, peut viser la troisième marche du podium avec un record personnel en 9"89, mais Christophe Lemaitre peut aussi viser une place intéressante. Tout juste crédité d'un 10"08 aux Interclubs, le Français semble dans une trajectoire encourageante en vue de Daegu. Attention toutefois à ne pas se laisser griser par les compliments du maître: "C'est un grand athlète, il l'a montré la saison dernière, a ainsi déclaré Bolt à propos de Lemaitre. Il faut qu'il se concentre sur lui-même et pas sur les autres, qu'il continue à travailler, et un jour il sera parmi les trois, quatre premiers mondiaux." Rien que ça... Si le plateau n'est pas complet, puisque Tyson Gay ou le jeune Jamaïquain en vogue Yohan Blake ne seront pas de la partie, cette réunion romaine va bel et bien lancer la saison vers les championnats du monde. Les apparitions du cador Bolt sont suffisamment rares pour prouver que ce rendez-vous n'est pas placé n'importe où dans le calendrier, qu'il compte comme une véritable préparation. Seuls Oslo, Paris et Monaco devraient ainsi avoir l'honneur d'accueillir le recordman du monde parmi les futures épreuves de la Diamond League, d'ici les Mondiaux. "J'ai pris mon temps pour faire les choses bien. J'ai fait un peu plus de travail physique, j'ai pris du muscle, je suis peut-être un peu plus costaud !" Et un Bolt "un peu plus costaud", ça peut faire de sacrés ravages.