OM : un nul très bienvenu

  • A
  • A
OM : un nul très bienvenu
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OM est allé chercher un point sur la pelouse d'Arsenal, mardi (0-0).

Van Persie face à Fanni (930x620)

© REUTERS

L'OM, un point d'importance. Avant le déplacement de l'OM sur la pelouse de l'Emirates Stadium, mardi, Didier Deschamps avait indiqué que "le nul serait bien". Et bien, c'est bien puisque l'OM a fait 0-0 face à Arsenal, mardi, lors d'un match d'un tout autre calibre par rapport à l'aller, avec des occasions, de la vitesse et de l'intensité. Les Olympiens auraient pu l'emporter, sur une reprise au premier poteau d'André Ayew (6e) ou plus encore sur une frappe de Loïc Rémy (24e). Le club phocéen, qui restait sur trois succès d'affilée toutes compétitions confondues, a retrouvé de la vie, à l'image de la performance XXL de sa défense, et notamment de Nicolas Nkoulou et Rod Fanni, intraitables dans les duels. Au final, l'OM ramène un point et il lui "suffira" de batte l'Olympiakos, dans trois semaines, pour assurer sa présence en huitièmes de finale.

Les supporters de l'OM au top. La grande réconciliation semble en cours entre l'OM et ses supporters. Finie la grève et les banderoles vachardes, les fans de l'OM étaient 3.000 à l'Emirates Stadium en ce jour férié. Et pendant toute la première période, la plus aboutie de l'OM, on n'a entendu qu'eux. Impressionnant.

Barça et Milan premiers qualifiés. Sans surprise, les deux premières équipes qualifiées pour les huitièmes de finale sont le Barça, vainqueur sur la pelouse du Viktoria Plzen (4-0), et l'AC Milan, qui a ramené un nul de son déplacement en Biélorussie, face au BATE Borisov (1-1).

Lionel Messi face à Plzen (930x620)

© REUTERS

Messi, n°200, 201 et 202. Le jour de l'annonce des 23 nommés pour le Ballon d'Or Fifa France Football, Lionel Messi, le double tenant du trophée, n'a pas manqué de marquer la soirée de son empreinte. Le prodige argentin a signé un triplé sur la pelouse des Tchèques du Viktoria Plzen (4-0), inscrivant ses 200e, 201e et 202e buts sous le maillot du Barça. Messi a été à l'origine de ses trois nouvelles réalisations, en provoquant un penalty qu'il a lui-même transformé (24e), en concluant un magnifique une-deux avec Adriano (45e+1), puis en étant à la réception de la talonnade de Gérard Piqué (90e+2). 

Adil Rami face au Bayer Leverkusen (930x620)

© MAXPPP

Rami buteur. Adil Rami a été le seul joueur tricolore à marquer, mardi soir. L'ancien défenseur du Losc a inscrit le troisième du du FC Valence face au Bayer Leverkusen (3-1). Cette victoire relance le club espagnol dans la course à la qualification et ce, d'autant plus que dans l'autre rencontre du groupe, Chelsea a été tenu en échec par le Racing Genk (1-1).

Jonas après 10 secondes 94. Le premier but valencian a été inscrit par Jonas après... 10 secondes et 94 centièmes suite à un dégagement totalement raté du gardien du Bayer, Berndt Leno. Le milieu brésilien a marqué le deuxième but le plus rapide de l'histoire de la Ligue des champions. Pour 68 centièmes, le Néerlandais Roy Makaay, buteur avec le Bayern face au Real en 2007, reste en tête de ce classement.

>> Retrouvez tous les résultats et le programme de la 4e journée de la Ligue des champions