OM, un champion tranquille

  • A
  • A
OM, un champion tranquille
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Marseille s'est imposé face à Grenoble (2-0) pour son dernier match.

LIGUE 1 - Marseille s'est imposé face à Grenoble (2-0) pour son dernier match.Hasard du calendrier la 38 et dernière journée de Ligue 1 offrait, samedi, une affiche entre le nouveau champion de France, Marseille, et la lanterne rouge du championnat, Grenoble. Sacré depuis le 5 mai dernier, et sa victoire (3-1) face à Rennes lors de la 36e journée, l'Olympique de Marseille retrouvait donc son public pour une ultime communion cette saison. Une dernière sortie que les Phocéens ont marqué d'une victoire, la 23e de leur saison (2-0).Dans une enceinte phocéenne parée de ses plus belles couleurs, les hommes de Didier Deschamps, vêtus de leur maillot européen version 2010/2011, pénètrent sur la pelouse sous les applaudissements nourris de leurs supporters enfin récompensés après dix-huit ans d'attente. Pour l'occasion, plusieurs tifos ont été déployés dans les tribunes du Vélodrome qui arborent fièrement un OM, champion, 11. Onze comme le nombre de titres de champions de France revendiqués par le club phocéen (qui comptabilise le titre de 1929 avant que le championnat ne devienne professionnel, et le celui de 1993 retiré après l'affaire VA-OM).Niang, meilleur buteur de L1Une ambiance chaleureuse appréciée par Didier Deschamps, tout sourire au moment de serrer la main de Mecha Bazdarevic, l'entraîneur grenoblois, et des officiels. Sur le terrain, si Marseille domine outrageusement la rencontre, aucun but ne vient s'offrir aux spectateurs jusqu'à un penalty transformé par Mamadou Niang (41e, 1-0) juste avant la pause. Son 100e but sous les couleurs phocéennes toutes compétitions confondues. De quoi conforter son statut de meilleur buteur du championnat avec 18 réalisations au compteur et permettre à Marseille de regagner les vestiaires avec un mince avantage. L'attaquant sénégalais, proche de doubler la mise, trouve Le Crom sur sa route (55e) mais offre une double occasion au duo Valbuena-Ben Arfa, fraîchement présélectionné pour le Mondial 2010 par Raymond Domenech. Les deux milieux phocéens laissent pourtant passer leur chance tour à tour avant que Ben Arfa, du gauche, n'aggrave la marque (90e + 2, 2-0) sous les yeux de Margarita Dreyfus, la veuve de l'ancien président de l'OM et actionnaire majoritaire du club, descendue aux cotés de Didier Deschamps sur le banc. Le Vélodrome peut exulter et remercier une nouvelle fois ses champions. Et le mistral de faire s'envoler les confetti au moment de la remise du trophée...